Avec l'acquisition d'Avon, Natura &Co devient le quatrième groupe mondial...

Avec l’acquisition d’Avon, Natura &Co devient le quatrième groupe mondial du secteur de la beauté. (Photo : Rafapress / shutterstock.com)

La fusion des deux entités crée un groupe avec une position de leader dans la vente par relation avec au total plus de 6,3 millions de consultantes et représentantes Avon et Natura, une présence mondiale dans 3200 magasins, ainsi qu’une présence numérique croissante. Le nouveau groupe devrait générer un chiffre d’affaires brut de plus de 10 milliards de dollars US, plus de 40.000 collaborateurs et une présence dans 100 pays. Avec cette acquisition, Natura &Co devient le quatrième groupe mondial du secteur de la beauté.

Le portefeuille de Natura &Co comprenait déjà les marques Natura, The Body Shop et Aesop. L’ajout d’Avon devrait permettre au groupe de mieux servir ses différents profils de consommateurs via différents canaux de distribution et de d’étendre sans présence dans de nouvelles zones géographiques.

Synergies et réseaux sociaux

L’entreprise estime que ce rapprochement devrait permettre de dégager des synergies évaluées entre 150 et 250 millions de dollars US par an. « Certaines seront réinvesties pour renforcer les capacités de vente en ligne et sur les réseaux sociaux, la recherche et développement, et pour continuer à augmenter la présence géographique du groupe ».

« La vente directe était déjà un réseau social avant même que le mot n’existe, et l’arrivée de la technologie et de la mondialisation n’a que multiplier les occasions de communiquer avec les consommateurs. Le modèle de vente entre particuliers évolue vers la vente sociale », a déclaré Luiz Seabra, Co-fondateur de Natura.

La transition du modèle traditionnel de la vente par relation vers un modèle plus numérique devrait en effet être la clef du succès de l’opération.

Dans le cadre de cette transaction, une nouvelle société, Natura Holding S.A., a été créée. Les actionnaires de Natura &Co détiendront environ 76% de la holding, tandis que les actionnaires d’Avon en détiendront environ 24%.