Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Ingrédients & formulation

Multifonctionnalité et génocosmétique émergent de la vague verte à In-Cosmetics 2012

Naturalité et écologie restaient au cœur des préoccupations lors de la dernière édition d’In-Cosmetics, mais de nouvelles innovations viennent se greffer à cette tendance de fond.

La dernière édition d’In-Cosmetics, qui s’est tenue du 17 au 19 avril au Centre des expositions de la Gran Via à Barcelone, a accueilli 7,152 visiteurs uniques au total, soit une hausse de 5% par rapport à l’année précédente. « Comme toujours, le contingent international a été fort, avec 70% de visiteurs non espagnols,  » indiquent les organisateurs. Avec 590 exposants, cette édition fut également la plus grande jamais organisée, en hausse de 10% par rapport à celle de Milan l’année dernière, qui avait déjà battu des records.

In-Cosmetics 2012

In-Cosmetics 2012

Encore une fois, In-Cosmetics s’est avéré le point de lancement annuel de nouveaux ingrédients cosmétiques. Des nouveautés notamment mises en avant lors de la remise de l’Innovation Zone Best Ingredient Award, qui cette année a vu la victoire de Lucas Meyer Cosmetics avec Progeline et Adipofill.

Le naturel est là pour durer

Cette année encore, le vert était à l’honneur, avec une multitude de nouvelles alternatives végétales à des substances synthétiques traditionnelles, ou bien avec la mise en avant de procédés de synthèse verte ou d’extraction par CO2 supercritique.

Chez Akzo-Nobel, par exemple, l’accent était mis sur la technologie brevetée Zeta Fraction, un procédé unique développé par IBT, et récemment acquis par le géant de la chimie, qui rend possible de récolter et de séparer les différents constituants d’une cellule de n’importe quelle plante ou ressource marine sans nécessiter aucun solvant. « Cette technologie permet d’isoler les composants intracellulaires d’une manière à la fois reproductible et durable,  » indique la société.

Du côté de Symrise, on insiste sur les efforts déployés pour proposer les actifs les plus purs possibles. «  Lorsque cela ne pose pas de problème de mise en œuvre, nous éliminons les solvants et évitons de diluer les produits, c’est un geste de développement durable qui permet de transporter des quantités moindres en abaissant la dose d’efficacité de l’actif, » explique Marielle le Maire, Global Product Director, Life Essentials.

Mais à force de devenir évidente et de se généraliser, la naturalité et l’écologie deviennent de moins en moins différenciants. «  Le vert reste une tendance de fond. Mais on nous demande de plus en plus une offre globale, avec notamment des engagements en matière de traçabilité ou d’éthique. Nous garantissons que nos produits sont européens et ne proviennent pas d’Asie,  » indique-t-on ainsi chez Quimica Masso, un des principaux distributeurs espagnols de chimie de spécialité.

Les conséquences sont multiples et parfois inattendues. Les alternatives à l’huile de palme deviennent ainsi de plus en plus prisées, et les techniques permettant de d’obtenir des actifs végétaux sans récolte massive des plantes, notamment via les cultures de cellules souches se développent rapidement.

Multifonctionnalité à la hausse

Prolongement de la tendance verte, mais aussi conséquence des efforts de réduction des coûts, les formulateurs s’efforcent de simplifier leurs produits et d’en réduire le nombre d’ingrédients. La réponse des fournisseurs semble être dans une offre croissante d’ingrédients multifonctionnels.

Alban Muller International propose ainsi un acide salicylique végétal extrait de la gaulthérie par distillation puis par hydrolyse, pour obtenir une molécule particulièrement pure. Particularité de cette innovation : elle se décline en deux ingrédients. D’une part, Amipreserve, un conservateur cosmétique entièrement naturel et écoresponsable, «  le seul sur le marché à être accepté par la réglementation ». D’autre part, Amiperfect, un actif cosmétique, dédié à la perfection et à l’éclat du teint, grâce à son action kératolytique, anti-microbienne et anti-inflammatoire.

Cosméto-génomique

In-Cosmetics a consacré une session de conférences à la cosméto-génomique, faisant ainsi écho à de nombreux lancements de la part d’exposants, tels que, Evonik avec Tego Arjuna et les Laboratoires Expanscience avec Effipulp, parmi beaucoup d’autres.

La prochaine édition d’In-Cosmetics se tiendra à Paris, du 16 au 18 avril 2013, dans le Hall 1 du parc des expositions de la Porte de Versailles.

Vincent Gallon

Portfolio

  • In-Cosmetics 2012
  • In-Cosmetics 2012
  • In-Cosmetics 2012
© 2012 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
MakeUp in NewYork a accueilli plus de 3 800 visiteurs, avec une croissance de 12% d'invités internationaux.

MakeUp in New York déménage au Javits Center pour poursuivre sa croissance

La dernière édition de MakeUp in NewYork, l’événement B2B dédié à la chaine de valeur de l’industrie du maquillage, a été un gros succès, selon les organisateurs. L’événement qui s’est tenu les 11 et 12 septembre 2019 au Centre415 sur la 5e avenue, à Manhattan, a accueilli plus de 3 800 visiteurs, avec une croissance de 12% d’invités internationaux. (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Tendance Olfactive : L'impact du minéral

Aliénor Massenet
Tendance Olfactive : L’impact du minéral

Substance solide, inorganique et cristallisée, le minéral résulte d’un processus géologique naturel. En parfumerie, la minéralité est une notion subjective car il n’existe pas de famille minérale à proprement parlé. Avec leurs facettes humides et salées, les notes minérales permettent aux parfumeurs une nouvelle retranscription de la fraîcheur (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer