Le numéro un mondial du luxe LVMH a inauguré jeudi un centre de création partagé par les maisons Louis Vuitton et Dior dans une ancienne parfumerie en friche du cœur historique de Grasse (Alpes-Maritimes), berceau mondial de la parfumerie, grâce à ses cultures florales historiques, tout particulièrement de jasmin et de roses.

Jacques Cavallier Belletrud (droite), "nez" de Louis Vuitton et François...

Jacques Cavallier Belletrud (droite), "nez" de Louis Vuitton et François Demachy chez Dior. Photo : © Yann Coatsaliou / AFP

Le lieu, "Les Fontaines Parfumées", du nom d’une ancienne parfumerie grassoise, est un ancien domaine agricole, demeure de campagne devenue atelier de parfumerie en 1848 puis parfumerie ouverte à la vente au public au début du 20e siècle.

Rénovée depuis 2013, cette bastide provençale deviendra un lieu de création, notamment pour les deux maîtres parfumeurs, Jacques Cavallier Belletrud, "nez" de Louis Vuitton et François Demachy chez Dior qui pourront désormais créer dans leur ville natale.

L’implantation à Grasse du géant du luxe coïncide avec le grand retour de Louis Vuitton dans le parfum et le lancement en septembre de sept fragrances, après une absence de 90 ans.

Rénovée depuis 2013, cette bastide provençale deviendra un lieu de création....

Rénovée depuis 2013, cette bastide provençale deviendra un lieu de création. Photo : © Christian Dior Parfums - Tina Hilier

« Nous nous rapprochons également encore plus de nos productrices chéries, » a souligné Claude Martinez, le PDG de Dior, qui a noué depuis dix ans des partenariats avec les cultivateurs de plantes à parfum grassois dont le métier menaçait de disparaître. « On veut les continuer et les multiplier. Il faut replanter Grasse et faire revivre les fleurs à Grasse », a-t-il dit. La maison Louis Vuitton devrait ainsi, elle aussi, nouer de nouveaux partenariats avec des cultivateurs locaux.

Les deux parfumeurs, devraient également accueillir au sein des Fontaines Parfumées des apprentis originaires de Grasse et de ses environs, afin de les initier à l’art de la création olfactive et transmettre cette tradition dont ils ont eux-mêmes hérité.