Nicolas Hieronimus, Directeur Général L'Oréal Luxe © L'Oréal

Nicolas Hieronimus, Directeur Général L’Oréal Luxe © L’Oréal

L’Oréal Luxe est à l’avant-garde de la beauté en Chine depuis le lancement de Lancôme en 1993. Vingt ans et dix marques (bientôt onze avec l’arrivée d’Yves Sain Laurent Beauté) plus tard, cette capacité d’anticipation a payé. Aujourd’hui, la division luxe du géant français des cosmétiques est le plus dynamique des groupes de cosmétiques de luxe présents en Chine avec une croissance 1,3 fois supérieure au marché.

Centre de recherche

Pour réussir en Chine, L’Oréal Luxe n’hésite pas à adapter ses produits aux habitudes culturelles, aux textures préférées et aux rituels de beauté en proposant des produits emblématiques, haut de gamme et sur mesure, tels que Crema Nera Extrema de Giorgio Armani et Life Pearl Cellular d’Helena Rubinstein. La demande des consommateurs locaux pour les ingrédients utilisés dans la médecine traditionnelle chinoise a également inspiré de nouvelles formulations comme Énergie de Vie de Lancôme à partir d’extraits de racines de rhodiola, de gentiane et d’igname sauvage.

Cette connaissance approfondie des consommateurs chinois et de leurs spécificités en matière de peau et de cheveux est rendue possible grâce aux investissements du Groupe en Recherche et Innovation et la création de pôles de recherche à travers le monde, comme celui de Pudong à Shanghai.

Portefeuille diversifié de marques de luxe

Le lancement en Chine de nouvelles marques de luxe, comme Yves Saint Laurent Beauté, renforcera le portefeuille de marques L’Oréal Luxe, permettant ainsi au groupe de répondre aux besoins des consommateurs chinois de tout âge et toute catégorie socio-économique.

Le groupe propose ainsi des marques d’origine européenne, comme Lancôme ou Giorgio Armani, les marques américaines « hors codes », Kiehl’s ou Clarisonic, et les marques asiatiques, Shu Uemura ou encore Yue Sai - la marque chinoise qui propose des solutions de beauté uniques inspirées de la médecine traditionnelle chinoise et appuyée par des méthodes d’extraction high-tech.

Une inauguration Helena Rubinstein en Chine. En présence de la célèbre...

Une inauguration Helena Rubinstein en Chine. En présence de la célèbre actrice chinoise Qin Lan. © L’Oréal

Moteur de croissance

En dépit du ralentissement annoncé de la croissance chinoise, L’Oréal considère toujours la Chine comme le premier moteur de croissance pour sa division Luxe

« La plus belle expression des marques L’Oréal Luxe est en Chine. Nos marques ont surperformé la croissance du marché au cours des dix dernières années. Nous continuons à développer le marché et à élargir notre offre en étant précurseurs,  » explique Nicolas Hieronimus, Directeur Général de L’Oréal Luxe.

En retour, c’est en Chine que L’Oréal Luxe réinvente ses marques pour répondre aux attentes d’une nouvelle génération de consommateurs chinois. « Les exigences du marché inspirent chacune des marques de L’Oréal Luxe et les incitent à se surpasser en termes d’offre produits, de distribution, d’excellence du service et de créativité des campagnes de communication, » ajoute la société.

« Les consommateurs chinois sont au cœur de toute notre attention, » précise Jean-Paul Agon, Président-Directeur Général de L’Oréal. « Près de 250 millions de nouveaux consommateurs seront susceptibles d’utiliser nos produits dans les 10 à 15 prochaines années, contribuant ainsi fortement à l’ambition de conquérir un milliard de nouveaux consommateurs et à notre stratégie d’universalisation de la beauté. Une part significative de ces consommateurs s’orientera vers nos marques de luxe, marché sur lequel L’Oréal a toujours été pionnier et sur lequel le Groupe continuera à bâtir son avenir. »