Premium Beauty News - Comment l’idée de ces symposiums est-elle née ?

Frédéric Bonté, LVMH Recherche

Frédéric Bonté, LVMH Recherche

Frédéric Bonté - L’idée initiale a été de réunir des scientifiques autour de thèmes majeurs pour nos métiers et d’être facilitateur, créateur d’interactions entre chercheurs d’horizons différents. Généralement les congrès sont très spécialisés et notre approche a été de faire naître des liens transversaux entre différentes disciplines.

Premium Beauty News - La cosmétique ne souffre-t-elle pas précisément d’un manque de reconnaissance scientifique ?

Frédéric Bonté - C’est une profession au sein de laquelle il existe de nombreuses recherches en biologie, physicochimie, neurosciences, sociologie, mais il est vrai que parfois ces recherches manquent de visibilité. C’est aussi pour cela que nous organisons nos symposiums, participons à de nombreux congrès et publions aussi dans des journaux scientifiques. Le pôle de compétitivité porté par la Cosmetic Valley est une preuve actuelle du dynamisme de cette profession.

Premium Beauty News - Pourtant, la communication autour de la recherche scientifique privée semble être un art difficile, surtout lorsqu’elle sort du strict cadre des experts ? Quels en sont les objectifs pour LVMH ?

Frédéric Bonté - La science et ses orientations doivent être en cohérence avec la société que nous voulons. Partager ses enjeux, ses résultats principaux, est un véritable devoir et la recherche privée se doit d’y participer. La preuve, le succès du dernier Forum Science, Recherche et Société organisé par le magazine La Recherche et le journal Le Monde au Collège de France le 16 juin dernier. Nous étions partenaire d’une exposition de photographies scientifiques sur le thème « Espèces rares Plantes en danger, » une manière de montrer avec une dimension artistique notre engagement dans le domaine de la biodiversité.

Premium Beauty News - Le 11e symposium sur le thème du Rajeunissement Cutané (Skin Rejuvenation) semble particulièrement prometteur, avec notamment un état des lieux des questions liées aux cellules souches. Pouvez-vous nous faire un rapide panorama des thèmes qui seront abordés ?

Frédéric Bonté - Associées à la protection, les techniques de rajeunissement reposent sur la théorie des 3 R, Réparer, Remplacer, Régénérer. Nous allons aborder de nouveaux champs de recherche qui vont d’ici 10 ans révolutionner nos approches dans ces domaines. Génétique moléculaire, élimination des produits de dégradation des métabolismes qui ont tendance à s’accumuler, stratégie de reprogrammation, rajeunissement épigénétique, nouveaux outils de bioinformatique, stabilité ou réveil métaboliques sont quelques un des thèmes abordés. Jusqu’où aller, quels sont les risques des nouvelles techniques, les espoirs réalistes ouvriront le cadre des discussions pour imaginer les produits du futur.

Premium Beauty News - Pourquoi avoir choisi de tenir cet événement à Londres ?

Frédéric Bonté - Londres est une capitale dynamique et nous cherchions un cadre anglophone. Nous avons choisi un lieu magique, qui allie culture, préservation du patrimoine et diffusion des connaissances. Le tout avec un souci d’éco-conception de cette manifestation : facilité d’hébergement, accessibilité, accès direct par les transports en commun à l’international... Nous essayons d’alterner les lieux à l’international afin de toujours enrichir le réseau de chercheurs que nous amenons à se rencontrer.