Selon une enquête de la marque de soins de la peau Clarisonic [1], le Canada est le pays du monde où l’on est le plus content de l’état naturel de sa peau : 28 % des personnes interrogées y déclarent en effet être « fiers d’arborer leur peau sans aucun cosmétique  ». Les États-Unis ne sont pas loin, avec 27 % de personnes satisfaites, suivis par le Royaume-Uni (25%), l’Allemagne (22%), la Chine et la France (20%). Ce sont les habitants de Corée du Sud et du Japon qui sont les moins confiants à ce sujet avec respectivement 12% et 10%.

Les Canadiens et Canadiennes sont très fiers de leur peau, selon le...

Les Canadiens et Canadiennes sont très fiers de leur peau, selon le srésultats d’une enquête commandée par Clarisonic. © Maridav / Istock.com

Les femmes et les hommes sont à égalité dans ce domaine puisque 20 % des personnes des deux sexes dans le monde affirment être satisfaites de la qualité de leur peau ; mais les résultats de l’enquête soulignent à quel point l’état de la peau peut affecter l’estime de soi. 47 % des adultes interrogés ayant souffert d’acné ou de problèmes de peau admettent qu’ils manquent parfois d’assurance à ce propos, tandis que 31 % des Chinois et 24 % des Sud-Coréens déclarent même avoir déjà annulé des sorties entre amis lorsqu’ils n’étaient pas satisfaits de leur teint. Les Chinois sont aussi les plus enclins à être gênés en public sans maquillage, à 22 %.

En tout, 43 % des personnes interrogées présentes sur les réseaux sociaux admettent utiliser des filtres et des applications de retouche d’image avant de publier des photos d’eux en ligne. Les retouches les plus fréquentes consistent à camoufler les imperfections, les boutons d’acné ou les différences de teint (19 %), à s’enlever des rides ou à se rajeunir (14 %) et à améliorer la forme et les contours du visage (13 %).

Se laissant aller à la rêverie, 33 % des participants à l’enquête déclarent même être prêts à abandonner les sucreries et le chocolat si cela pouvait leur promettre une vie entière avec une peau parfaite ; 24 % quitteraient les réseaux sociaux, 15 % ne prendraient plus de vacances, 14 % cesseraient de faire du shopping et 13 % seraient même prêts à abandonner le sexe.