Selon une récente étude réalisée par Mintel, les femmes britanniques se lassent...

Selon une récente étude réalisée par Mintel, les femmes britanniques se lassent des routines de soins du visage trop complexes. (Photo : © Goodluz / shutterstock.com)

Au cours de la dernière année [1], près de trois femmes sur dix (28%) ont réduit le nombre de produits utilisés pour leurs soins du visage, les jeunes femmes de la génération Y (20 à 29 ans) étant les plus susceptibles d’avoir céder à la tendance.

Moins de nettoyants

Ainsi, la proportion de femmes utilisant un seul produit pour se nettoyer le visage est passée de 25% en 2018 à 28% en 2019. Entre-temps, la proportion de femmes utilisant quatre produits ou plus est passée de 26% en 2018 à 18% en 2019. Les nettoyants ainsi que les lingettes pour le visage ont été les plus touchés, les tonifiants pour le visage (de 29% à 25%).

Moins de soins pour le visage

L’utilisation de soins du visage a également chuté au cours des 12 derniers mois. Le nombre de femmes utilisant une crème ou une lotion est ainsi passé de 66% à 60%. Enfin, le nombre de consommatrices utilisant une BB Cream, une CC Cream ou une crème de tous les jours (DD) est passé de 21% en 2018 à 15% en 2019.

Globalement, le marché des soins du visage pour les femmes devrait diminuer de près de 1% en 2019, pour s’établir à 1,16 milliard de livres sterling, contre 1,17 milliard £ en 2018.

Moins de maquillage

Dans le même temps, Mintel révèle une baisse des achats de maquillage [2], peut-être du fait de la volonté montante d’une peau à la fois naturelle et lumineuse. Environ 31% des utilisatrices de maquillage disent acheter de produits cosmétiques aujourd’hui que l’an dernier, et 19% disent avoir dépensé moins dans cette catégorie au cours des 12 derniers mois.

« Un nombre croissant de femmes britanniques se détournent des routines en plusieurs étapes du type K-Beauty, mais avec l’espoir d’obtenir un résultat aussi éclatant en moins de temps. Ce besoin de simplicité les pousse vers des soins minimalistes et des ingrédients plus actifs, tels que les sérums et les huiles », affirme Alex Fisher, Global Skincare Analyst chez Mintel. « Les lingettes jetables ont été particulièrement touchées, les consommatrices prenant conscience des effets négatifs de ce produit sur l’environnement. Alors que la durabilité prend de plus en plus d’importance, de nombreux consommateurs de cosmétiques éliminent délibérément les produits à usage unique », ajoute-t-elle.

Plus d’huiles et de sérums pour le visage

Dans ce contexte, les huiles et sérums pour le visage sont l’atout du marché britannique des soins du visage. La pénétration chez les femmes est restée à 24% de 2018 à 2019, tandis que l’utilisation d’autres traitements (crème pour les yeux, exfoliant, masques, traitements de nuits) a diminué.

Selon Mintel, environ 40% des femmes qui utilisent des produits de soin du visage pensent que les sérums sont nourrissants. Les sérums sont également associés à l’éclat : 20% des utilisatrices de soins pensent qu’ils apportent éclat et luminosité.