Les experts et les industriels qui se sont réunis à Hong Kong il y a peu plus de deux semaines pour la 2ème édition asiatique du Sustainable Cosmetics Summit se sont accordés sur la nécessité pour l’industrie des cosmétiques en Asie d’améliorer ses performances en matière de durabilité. « La région est à la traîne dans de nombreux domaines éthiques et écologiques, tels que les alternatives à l’expérimentation animale, les emballages écologiques, les formulations vertes, ainsi que l’éducation des consommateurs,  » résume Organic Monitor, le cabinet d’études organisateur de l’événement.

Amarjit Sahota, fondateur et Pdg d'Organic Monitor

Amarjit Sahota, fondateur et Pdg d’Organic Monitor

Un défi majeur pour les marques occidentales de produits naturels et biologiques en Asie est la faible compréhension du consommateur vis-à-vis des questions écologiques. En conséquence, de nombreuses marques - comme les Australiennes Jurlique et Perfect Potion, ou la Grecque Apivita - choisissent d’ouvrir leurs propres boutiques pour pouvoir dialoguer directement avec les consommateurs et les éduquer.

Dans un contexte où certaines marques cosmétiques éthiques ne peuvent entrer sur le marché chinois en raison de ses pratiques de tests sur les animaux, la question des méthodes alternative a été largement débattue lors du sommet. Anthony E. James de l’Université chinoise de Hong Kong a indiqué que la Chine est à la traîne par rapport à de nombreux pays asiatiques qui utilisent déjà différentes méthodes alternatives. Le commerce international - plutôt que la pression des ONG et des groupes de consommateurs - pourrait forcer la Chine à accepter de recourir aux solutions alternatives à l’expérimentation animale. Selon Nick Palmer de Cruelty-Free International, les autorités chinoises vont faire face à davantage de pression lorsqu’en 2013, l’Union européenne mettra en œuvre l’interdiction totale des ingrédients testés sur animaux dans les produits cosmétiques.

2ème édition asiatique du Sustainable Cosmetics Summit à Hong Kong

2ème édition asiatique du Sustainable Cosmetics Summit à Hong Kong

Selon Organic Monitor, «  la durabilité des emballages des produits cosmétiques est un autre domaine sur lequel l’industrie cosmétique asiatique doit se pencher.  » En effet, très peu de marques asiatiques prennent des mesures pour réduire l’empreinte environnementale de leurs emballages.

La prochaine édition du Sustainable Cosmetics Summit Asie-Pacifique se penchera sur les moyens de sensibiliser les consommateurs de la région sur les questions écologiques et de durabilité. Le sommet se déroulera de nouveau à Hong Kong, les 11 et 12 novembre 2013.