Initialement prévu les 26 et 28 février 2020 à Shanghai, le salon PCHi (Personal Care and Homecare Ingredients) a été reporté jusqu’à nouvel ordre.

Les organisateurs du salon dédié aux ingrédients pour cosmétiques et produits ménagers ont expliqué que la décision fait suite aux ordres de la municipalité de Shanghai sur la prévention et la lutte contre les épidémies dans le contexte de la récente flambée de pneumonies liées au nouveau coronavirus apparu en Chine.

Des enfants portent des masques de protection à un passage piéton là...

Des enfants portent des masques de protection à un passage piéton là l’occasion d’un jour férié pour le nouvel an lunaire à Hong Kong le 27 janvier 2020, dans un contexte de crise épidémique liée à un nouveau coronavirus parti de la ville chinoise de Wuhan. (Photo : © Anthony Wallace / AFP)

« Nous surveillerons de près l’évolution de l’épidémie et restons une communication étroite avec les autorités de Shanghai. Les nouvelles dates du salon et les autres dispositions seront communiquées dès que possible », ont ajouté les organisateurs.

La Chine a considérablement réduit les célébrations associées aux vacances du Nouvel An, qui ont commencé vendredi 24 janvier, tandis que des sites touristiques comme la Cité interdite de Pékin et une partie de la Grande Muraille ont fermé.

Par la suite, lundi 27 janvier, le gouvernement a étendu les restrictions drastiques de voyage en vigueur en Chine et prolongé les congés pour contenir la propagation de l’épidémie liée au nouveau coronavirus 2019-nCoV. Le pays a ainsi confiné les habitants de la province durement touchée du Hubei au centre du pays, une opération sans précédent affectant des dizaines de millions de personnes et destinée à ralentir la transmission du virus respiratoire.

Le virus jusque-là inconnu a suscité une inquiétude mondiale en raison de sa similitude avec l’agent pathogène du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui a tué des centaines de personnes en Chine continentale et à Hong Kong en 2002-2003. Toutefois, le nouveau virus ne semble pas aussi puissant que le SRAS même s’il semble se transmettre plus facilement entre humains.