La start-up française, au nom un brin décalé, Le P’tit Sniff, a conçu un mini-diffuseur olfactif nomade qui permet en un simple clic de libérer sa fragrance préférée…

S’il est vite apparu comme une alternative possible aux touches parfumées, ses créateurs pensent que Le P’tit Snif présente également un fort potentiel pour une utilisation grand public.

Véritable « doudou olfactif »

Présenté aux professionnels de la parfumerie lors des salons Beyond Beauty Paris en septembre 2015 et Alternative Fragrance and Beauty en juin 2016 sous forme de prototype, ce mini-diffuseur s’est dévoilé auprès d’un public plus à l’occasion du salon des produits Made in France, en novembre 2016. « Nous avons alors réalisé l’intérêt du grand public pour cette innovation qui permet en un simple clic de s’échapper, de respirer, de s’évader… », explique Valérie Passmanian, créatrice du P’tit Sniff. « Dans le métro, la rue ou même avant une réunion, il me prend parfois le besoin de réfugier mon nez dans une délicate senteur qui change suivant mon humeur. C’est de ce geste qu’a germé l’idée du P’tit Sniff  », ajoute-t-elle.

Les créateurs du P'tit Sniff : de gauche à droite : Helmut Dippold,...

Les créateurs du P’tit Sniff : de gauche à droite : Helmut Dippold, Architecte Designer - Valérie Pasmanian, Directrice artistique - Michel Pozzo, Ingénieur Inventeur

C’est en quelque sorte un véritable « doudou olfactif  » que souhaite lancer la start-up. Les cartouches de parfums interchangeables permettent de passer d’une senteur à une autre en quelques secondes et presque sans limite puisque la cartouche de parfum dure environ deux mois à raison de 50 clics par jour !

Une gamme de senteurs originales créées par des parfumeurs experts est déjà disponible, mais il est possible de commander une création sur-mesure, pour offrir ou pour se faire plaisir.

Campagne de crowdfunding

Pour financer sa première production 100% française de 1000 P’tit Sniffs, la société fait appel aux internautes via la plateforme de crowdfunding Ulule jusqu’au 22 mai 2017, avec un premier objectif de 12000 euros.

C’est l’occasion pour les particuliers comme pour les professionnels de précommander leur(s) P’tit Sniff(s) et/ou de donner un coup de pouce à cette initiative. De 5 euros à 1000 euros, il y en a pour toutes les bourses (et tous les nez !). En contrepartie, la start-up réserve à ses premiers P’tits Sniffeurs de nombreuses exclusivités. À découvrir ici.