Santé Canada a récemment procédé à différentes modifications de la liste critique (hotlist) énumérant les ingrédients réglementés et interdits dans les cosmétiques vendus au Canada.

Les prostaglandines, leurs sels, dérivés et analogues ont été ajoutés à la liste des ingrédients dont utilisation est interdite dans les cosmétiques en raison de leur présence sur la Liste des drogues sur ordonnance et de leurs propriétés uniquement thérapeutiques. Certains types de prostaglandines ou d’analogues ont été utilisés pour le traitement des chutes de cheveux ou pour stimuler la pousse des cils.

Les autorités canadiennes ont également modifié plusieurs points concernant les substances réglementées :

- Méthylisothiazolinone / Méthylchloroisothiazolinone (MI/MCI), en combinaison. Cette rubrique a été modifiée afin d’ajouter une nouvelle condition d’utilisation au MI/MCI. Lorsque ces substances sont utilisées en combinaison elles sont maintenant interdites dans les produits sans rinçage. Cet agent de conservation peut encore être utilisé dans les produits rincés, et ce, à une concentration maximale de 0,0015 % ou 15 ppm.

- Adhésifs à base de cyanoacrylate. Cette rubrique a été modifiée pour tenir compte des nouvelles exigences concernant les adhésifs à base de cyanoacrylate utilisés pour la pose de faux cils. Les déclarants d’adhésifs à base de cyanoacrylate utilisés pour la pose de faux cils n’auront plus à soumettre la description de la méthode de formation ainsi que les documents de formation à Santé Canada au moment de la déclaration. Cependant, ces informations doivent demeurer disponibles.

- Peroxydes et substances générant des peroxydes. Les « Mises en gardes et précautions nécessaires » ont été modifiées pour cette rubrique afin de refléter les profils d’utilisation actuels des produits de blanchiment des dents.

- p-Phénylènediamine et ses sels. Cette entrée a été modifiée de deux façons :
1. Par l’ajout d’une mention indiquant que la concentration maximale permise est de 3 % après dilution avec un agent oxydant.
2. Par l’ajout des sels de p-Phénylènediamine (PPD) à la liste de synonymes et composés apparentés