Marion Appel

Marion Appel

Premium Beauty News - Lorsqu’on visite votre unité de Sao Paulo de Diadema on ne peut qu’être surpris par le très haut niveau des installations industrielles.

Marion Appel - C’est l’une des clés de notre réussite. Investir…, investir toujours plus pour être au niveau le plus haut en matière de qualité et de réponse industrielle sur ce secteur de la parfumerie-cosmétique. Cela représente en moyenne plus de 10 % de notre chiffre d’affaires chaque année. Et le nouvel investissement en cours pour augmenter notre capacité de réponse dans le domaine de la parfumerie en est la preuve. Le marché le réclame, nous le faisons…. Et nous le faisons en nous donnant les moyens.

Premium Beauty News - En décidant, il y a quatre ans, de démarrer une nouvelle usine toute neuve à Diadema, en plus de l’autre usine que vous possédiez à Sao Bernardo do Campo, vous avez pris franchement le virage du « full service total » !

Marion Appel - Absolument ! L’unité de Sao Bernardo do Campo est dédiée essentiellement au remplissage d’échantillons et de différents conditionnements sous forme de doses. Il nous fallait répondre à la demande en matière de full service, c’est-à-dire intégrer la fabrication des formules et remplir, le tout avec un objectif très concrètement « pharmaceutique », même (et je dirais « surtout ») s’agissant de produits destinés au secteur de la beauté.

D’où notre investissement dans cette usine de Diadema il y a quatre ans pour un montant de près de 5 millions de Real, usine que nous avons souhaité être au « top » en matière d’installations industrielles. Je vous rappelle que nous fabriquons et conditionnons à Diadema aussi bien des produits de soins pour la peau, le corps que les cheveux, sans oublier les crèmes pour bébé, les écrans solaires etc. Et le tout, j’insiste, dans un cadre industriel que j’ai voulu ultra-moderne qui comprend des salles propres classe pharmaceutique, du matériel de fabrication et de mélange mais aussi des machines de remplissage et d’emballage qui soient au top de la technologie.

Avec nos deux usines réunies, celle de Sao Bernardo do Campo et celle de Diadema, nous ne possédons pas moins de 25 machines de remplissage.

Premium Beauty News - Principale étape en cours, aujourd’hui, cette augmentation de capacité pour la parfumerie ce qui va faire de vous l’un des plus gros acteurs brésiliens en matière de full service pour le secteur beauté.

Marion Appel - On peut dire que nous faisons partie aujourd’hui des premiers dans ce domaine. Et sur le seul créneau de la production de sachets échantillons, on peut dire sans hésiter que nous détenons aujourd’hui plus de la moitié du marché au Brésil.

Notre progression sur ce créneau du full service, en particulier grâce à cette unité de production de Diadema prouve, s’il en était besoin, qu’il fallait absolument se diversifier et répondre à une demande croissante.

C’est évidemment ce qui nous a rapproché de la stratégie des dirigeants du groupe Iléos lorsque nous avons décidé de discuter d’une intégration de nos activités l’année dernière avec leur filiale Bioplan. Et, comme vous le savez, nous avons abouti tout récemment. Les synergies entre nous sont évidentes et nos expertises réciproques ne peuvent qu’enrichir la qualité de notre offre auprès de nos clients brésiliens et de nos clients internationaux communs, souhaitant renforcer leur implantation au Brésil.