Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Sociétés & industrie

« Le Brésil est un pays extrêmement stratégique pour le groupe L’Oréal », Patrick Sabatier, L’Oréal Brasil

L’Oréal fête cette année 60 ans de présence au Brésil. En tant que quatrième marché mondial des cosmétiques, le pays joue un rôle clef dans l’activité mondiale du groupe. La grande diversité ethnique et culturelle du pays constitue à la fois un défi et une opportunité en matière d’innovation beauté. Interrogé par Brazil Beauty News (l’édition brésilienne de Premium Beauty News), Patrick Sabatier, directeur des relations institutionnelles et de la communication de L’Oréal Brésil, revient sur la trajectoire de la société dans le pays et ses derniers investissements, comme le lancement d’Episkin, une peau humaine reconstruite destinée au test de nouveaux et ingrédients.

Patrick Sabatier, directeur des relations institutionnelles et de la communication de L’Oréal Brésil

Patrick Sabatier, directeur des relations institutionnelles et de la communication de L’Oréal Brésil

Premium Beauty News - L’Oréal célèbre ses 60 ans au Brésil. Quelle est l’importance de ce marché pour le groupe L’Oréal ?

Patrick Sabatier - Le Brésil est le quatrième marché mondial de la beauté, le deuxième en parfumerie et le troisième en coloration capillaire et protection solaire. Nous sommes au Brésil depuis 60 ans pour partager notre conception de la beauté avec tous les consommateurs. En ce qui concerne la beauté, les femmes brésiliennes sont parmi les plus exigeantes du monde. Tout cela contribue à faire du Brésil un pays absolument stratégique pour le groupe L’Oréal.

Premium Beauty News - Le Brésil est un pays riche en diversité avec différents types de cheveux et une variété encore plus grande de types de peau. Quelles en sont les conséquences pour une entreprise de cosmétiques ?

Patrick Sabatier - C’est à la fois un défi et une grande opportunité. Le Brésil est un laboratoire à ciel ouvert en raison de sa diversité et joue un rôle clé sur le marché des cosmétiques.

Nous avons dans notre pays les huit types de cheveux répertoriés par L’Oréal, du plus raide au plus bouclé. Et les Brésiliennes ont la routine capillaire la plus élaborée au monde : elles utilisent cinq produits par jour, tandis que les Françaises en utilisent trois en moyenne. Sur les 66 teintes de peau classées par L’Oréal, 55 se trouvent au Brésil. Cette diversité ethnique et culturelle inspire L’Oréal depuis 60 ans.

C’est pourquoi nous investissons depuis plus de dix ans en recherche au Brésil et que nous avons ouvert, il y a deux ans, un centre de recherche et d’innovation à Rio de Janeiro, le seul du groupe en Amérique latine et l’un des six centres de recherche de L’Oréal dans le monde. Il renforce notre engagement à long terme envers le Brésil et nous permet de lancer plus rapidement les innovations souhaitées par les consommateurs brésiliens et éventuellement de les adapter en vue d’un lancement mondial. Il nous permet également d’adapter nos innovations globales aux attentes du marché brésilien.

Premium Beauty News - Quatre divisions de L’Oréal sont présentes au Brésil. Quels sont les best-sellers qui se distinguent dans le pays ?

Patrick Sabatier - Nous avons des produits qui se démarquent tant en termes de performance que d’innovations dans les quatre divisions présentes Brésil. Nous commercialisons 20 marques emblématiques, dans toutes les catégories, pour tous les types de cheveux, de peau et de beauté.

La division Cosmétique Active est leader sur le marché de la dermocosmétique avec les marques La Roche-Posay, Vichy, Skinceuticals et Cerave.

Dans la division Consumer Products, je tiens à mentionner notre marque emblématique, L’Oréal Paris, qui a fait ses débuts au Brésil en 1959 avec Imédia Creme, une coloration capillaire qui toujours apprécié par les femmes d’aujourd’hui. Soulignons également l’importance de Niely, une marque nationale comptant plus de 30 millions de consommateurs qui s’efforce de démocratiser l’accès à la beauté au Brésil.

Dans la division Luxe, nous avons enregistré une forte croissance - à deux chiffres - sur un marché très actif avec des marques telles que Lancôme, Giorgio Armani, Ralph Lauren et Yves Saint Laurent. Sur ce segment, nous sommes les leaders de la parfumerie féminine avec La Vie et Belle de Lancôme et nous avons récemment lancé Idôle, de la même marque et qui se démarque déjà dans les ventes.

Enfin, la division Produits Professionnels, avec les marques L’Oréal Professional, Kérastase et Redken, vendues en salons de coiffure. Redken a maintenant une stratégie omnicanale, allant du salon au e-commerce en passant par les kiosques en centres commerciaux.

Premium Beauty News - L’Oréal a récemment lancé Episkin au Brésil. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Patrick Sabatier - La technologie Episkin est déjà pleinement opérationnelle au sein de notre centre de recherche et d’innovation de Rio. En septembre, nous avons ouvert la filiale brésilienne d’Episkin, leader mondial de la peau reconstruite, dans le but de contribuer au développement de méthodes alternatives aux tests sur animaux au Brésil. Pour L’Oréal, qui depuis 30 ans n’effectue pas de tests animaux, c’est un événement marquant de son histoire au Brésil. Nous mettons cette innovation à la disposition d’autres entreprises brésiliennes pour évaluer l’innocuité et l’efficacité de nouveaux ingrédients et de produits sans avoir à les tester sur animaux.

Premium Beauty News - Le groupe engage aussi de nouveaux investissements dans son usine de São Paulo. Dans quel but ?

Patrick Sabatier - L’Oréal Brésil investit pour créer une usine 4.0 à São Paulo, avec des technologies digitales, un haut niveau d’automatisation, des technologies de réalité augmentée et d’intelligence artificielle afin d’optimiser le processus de production.

En ligne avec notre programme mondial Sharing Beauty With All, nous investissons également dans la durabilité de notre usine. Aujourd’hui, l’électricité que nous achetons pour tous nos sites au Brésil est 100% d’origine renouvelable. La prochaine étape consiste à installer des panneaux solaires sur l’usine de São Paulo, comme nous l’avons fait pour le Centre de recherche et d’innovation de Rio de Janeiro.

Propos recueillis par Renata Martins

Portfolio

  • La campagne initiale de « Imédia Creme » de L'Oréal Paris lors de son lancement (...)
  • Le nouveau centre de recherche et innovation de L'Oréal à Rio de Janeiro au (...)
© 2019 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
Clean Beauty in London se tiendra les 12 et 13 octobre 2020

Un nouveau salon dédié à la clean beauty à Londres

Nommé Clean Beauty in London, ce nouvel événement a pour objectif de rassembler sous un même toit des experts, des scientifiques, des fournisseurs, des marques, des influenceurs et des journalistes pour « construire l’avenir de la clean beauty ». Le salon, qui se tiendra les 12 et 13 octobre 2020 à The Brewery, un espace événementiel situé (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Crise en Haïti : La filière vétiver sous haute tension

Remi Pulverail
Crise en Haïti : La filière vétiver sous haute tension

Que dire de ce pays qui se débat depuis des années entre catastrophes naturelles, pouvoir politique déliquescent, aide internationale mal gérée et inefficace, et des conséquences pour le monde du parfum ? Sans remonter à l’histoire de la colonisation, Haïti a souffert dans les années récentes de plusieurs phénomènes qui ont aggravé une (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer