Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Marchés & tendances

« La tendance s’oriente vers une consommation plus mesurée, » Mathilde Lion, The NPD Group

Le marché français de la beauté en circuit sélectif est évalué à 2,9 milliards d’euros en 2018, selon The NPD Group, soit un recul de -2% en 2018 par rapport à l’année précédente. Explications par Mathilde Lion, Industry Expert Beauty Europe chez The NPD Group.

Mathilde Lion, The NPD Group

Mathilde Lion, The NPD Group

Premium Beauty News - Comment expliquer ce recul en dehors du contexte social et économique particulier de cette année ?

Mathilde Lion - Les conséquences du mouvement des gilets jaunes ne sont pas les seules raisons puisque nous étions déjà l‘année dernière sur un recul de -1%. Le contexte général ne favorise pas la reprise de la consommation notamment dans le Prestige, et cette tendance se constate de manière transversale sur d’autres secteurs. Les produits cosmétiques/parfums ne sont pas de première nécessité, les consommateurs font des choix dans l’allocation de leur budget. Globalement, pour des raisons budgétaires ou écologiques, la tendance s’oriente vers une consommation plus mesurée ou rationnelle.

Premium Beauty News - Y a-t-il un report des ventes du sélectif vers d’autres circuits ?

Mathilde Lion - Notre étude couvre les ventes des marques prestiges en sélectif, hors marques propres et exclusives, ainsi que le on-line au travers des ventes e-retail des parfumeries et grands magasins et quelques pure players. C’est vrai que le on-line continue sa progression avec +17% en 2018, c’est un gros moteur de croissance mais qui ne compense pas les pertes en points de vente.

Il y a aussi à côté, de plus en plus d’acteurs online qui proposent des marques Prestige, que ce soient des spécialistes comme Notino ou Look Fantastic, des discounters comme Beauté Privée ou des généralistes comme Amazon. Cela offre de nouvelles alternatives aux consommateurs. À cela, il faut ajouter le développement des ventes en propre de la part des marques via leurs sites internets ou l’étendue de leurs réseaux de boutiques en propre. Cet ensemble représente autant d’alternatives aux achats en parfumeries et grands magasins.

Premium Beauty News - Les chiffres ne prennent pas en compte les marques des distributeurs ni les marques exclusives, cela change-t-il la donne ?

Mathilde Lion - Effectivement en regardant les résultats sur d’autres pays pour lesquels nous introduisons ces profils de marques, nous constatons à moyen terme un fort développement de ce type de marques. En ce sens, on peut penser que le Prestige finalement ne se porte pas si mal. Néanmoins, au Royaume-Uni par exemple, où les exclusivités et marques propres représentaient un gros moteur de croissance, ce n’est plus le cas non plus cette année.

Premium Beauty News - Quelles sont les catégories les plus touchées ?

Mathilde Lion - Le maquillage est à -4%, le parfum à -2 % et le soin à -1%. De façon globale, il y a une tendance en ciseau entre le maquillage et le soin avec un fort ralentissement du maquillage dont les ventes sont évaluées 440 millions d’euros pour 2018. C’est la plus petite catégorie du chiffre d’affaires du sélectif dominé aux deux tiers par le parfum. Cependant, elle concerne les marques Prestige classiques et non les marques exclusives propres très prisées dans cette catégorie.

Par ailleurs, la catégorie émergente des applicateurs pour le visage, les yeux et les lèvres elle, enregistre de bons résultats.

Premium Beauty News - Ce recul du sélectif est-il propre à La France ?

Mathilde Lion - Nos études couvrent en Europe, le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Italie et très prochainement l’Allemagne. Globalement, le marché français est effectivement le plus en recul en valeur. Le Royaume-Uni était un gros moteur de croissance mais pour d’autres raisons, il a très nettement ralenti en 2018 avec moins 1% en valeur. En revanche, l’Europe du sud continue à très bien se porter avec +4% en Espagne et +3% en Italie.

Premium Beauty News - Comment se sont passées les ventes de fin d’année ?

Mathilde Lion - La semaine du Black Friday a été positive, mais cela s’est très nettement ralenti ensuite face au contexte que l’on connaît. Les derniers mois de l’année pèsent de façon importante dans le recul global car ce sont les mois les plus forts, mais il n’y a pas eu de décrochage majeur pour autant. Par exemple, La région parisienne s’est maintenue mieux que d’autres régions, malgré les fermetures de magasins chaque samedi. Les parisiens se sont organisés autrement.

Premium Beauty News - Quelles sont vos prévisions pour 2019 ?

Mathilde Lion - La tendance va perdurer, nous tablons sur un recul autour de -2% également, plus ou moins pour les mêmes raisons. Il n’y a pas de restructuration majeure qui pourrait changer la donne et c’est vrai que la confiance des ménages est au plancher le plus bas aujourd’hui.

Propos recueillis par Kristel Milet

© 2019 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
MakeUp in NewYork a accueilli plus de 3 800 visiteurs, avec une croissance de 12% d'invités internationaux.

MakeUp in New York déménage au Javits Center pour poursuivre sa croissance

La dernière édition de MakeUp in NewYork, l’événement B2B dédié à la chaine de valeur de l’industrie du maquillage, a été un gros succès, selon les organisateurs. L’événement qui s’est tenu les 11 et 12 septembre 2019 au Centre415 sur la 5e avenue, à Manhattan, a accueilli plus de 3 800 visiteurs, avec une croissance de 12% d’invités internationaux. (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Tendance Olfactive : L'impact du minéral

Aliénor Massenet
Tendance Olfactive : L’impact du minéral

Substance solide, inorganique et cristallisée, le minéral résulte d’un processus géologique naturel. En parfumerie, la minéralité est une notion subjective car il n’existe pas de famille minérale à proprement parlé. Avec leurs facettes humides et salées, les notes minérales permettent aux parfumeurs une nouvelle retranscription de la fraîcheur (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer