Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Brèves

La Slow Cosmétique se sent pousser des ailes

Alors que naturalité et développement durable sont maintenant au centre des préoccupations des consommateurs du rayon hygiène et beauté, le concept de « Slow Cosmétique® » semble trouver sa voie dans le coeur et la salle de bain des Françaises.

Selon une étude Harris Interactive réalisée pour l’association Slow Cosmétique en novembre 2019, ce label est de plus en plus connu. Un peu plus d’une Française sur cinq (21%) âgée de 18 à 50 ans connaît ainsi la Slow Cosmétique.

Lancée en 2015, la boutique web collaborative slow-cosmetique.com accueille (...)

Lancée en 2015, la boutique web collaborative slow-cosmetique.com accueille plus de 60 000 client(e)s selon l’association.

Une fois informées, et toujours selon le même sondage, les Françaises sont une très large majorité (84%) à estimer la démarche de la Slow Cosmétique intéressante et même 85% à estimer que cette troisième voie entre la cosmétique conventionnelle et la cosmétique bio est l’avenir de la beauté. Au final, 90% des Françaises interrogées estiment que le label Slow Cosmétique est « un gage de confiance et de qualité ».

« Attribué par un jury indépendant, le Label Slow Cosmétique garantit une formule écologique et saine mais aussi un ‘marketing raisonnable’. Le label Slow Cosmétique est le seul en France à contrôler non seulement les formules et packagings mais aussi les allégations marketing qui se doivent d’être raisonnables et sensées, le positionnement prix et l’engagement réel de la TPE/PME sur sa production et son sourcing », explique Julien Kaibeck, président de l’association Slow Cosmétique. À l’image du mouvement Slow Food®, la Slow Cosmétique® défend, selon lui, « une cosmétique écologique, saine, naturelle, respectueuse de ses parties prenantes et honnête dans ses allégations  ».

De fait, l’invitation de l’association Slow Cosmétique à consommer la beauté autrement résonne parfaitement avec les tendances actuelles. 94% des Françaises interrogées par Harris Interactive estiment ainsi que la Slow Cosmétique® est « une très bonne initiative » qui, pour 92% d’entre-elles « fait évoluer l’industrie des cosmétiques dans le bon sens ». Rien d’étonnant donc à ce que 82% des Françaises interrogées déclarent avoir l’intention d’acheter les marques qui portent le label Slow Cosmétique.

À ce jour, 219 marques (dont 171 certifiées bio), dans 10 pays, bénéficient du label Slow Cosmétique. Selon l’association Slow Cosmétique, les marques labellisées connaissent en moyenne une croissance annuelle de leur chiffre d’affaires de 31% [1], un résultat à mettre en relation au contexte de stagnation du secteur cosmétique en France. Lancée en 2015, la boutique web collaborative slow-cosmetique.com accueille ainsi plus de 60.000 client(e)s selon l’association.

Un Comité des Sages mis en place en décembre 2019

Pour renforcer ses actions, l’association Slow Cosmétique s’est dotée d’un Comité des Sages mis en place en décembre 2019. Ce Comité a pour objet de décider des orientations de l’association et garantir le respect de sa Charte lors de l’attribution du label Slow Cosmétique à une marque.

Composé d’experts indépendants bénévoles, le Comité regroupe des personnalités reconnues des secteurs de la cosmétique, de l’environnement ou de l’aromathérapie (Pascale Brousse, Anne Ghesquière, Dominique Baudoux, Aline Gubri, Michel Horn, etc.).

Notes

[1Données Association Slow Cosmétique, semestre 1/2019 vs semestre 1/2018.

© 2020 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus

MakeUp in Paris : Compte à rebours lancé pour l’édition 2020

La prochaine édition du salon dédié à la chaine de valeur du maquillage et du skincare se déroulera les 18 et 19 juin 2020 au Carrousel du Louvre. Cette année encore, MakeUp in Paris accueillera les acteurs clés du packaging, de la formulation et du full service maquillage et soins. Au programme : derniers produits lancés, innovations, (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Le bouquet floral revient sur le devant de la scène

Émilie Coppermann
Le bouquet floral revient sur le devant de la scène

Tout comme la mode est un éternel recommencement, la parfumerie fonctionne également par cycles. Et la floralité ne déroge pas à la rêgle. Essence de la féminité, elle revient aujourd’hui moins invasive que dans les années 80, comme c’était le cas par exemple avec Poison de Christian Dior. À la fin des années 90, les floraux ont alors laissé (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer