En Chine, 44% des utilisatrices de soins pour le visage changent de produit...

En Chine, 44% des utilisatrices de soins pour le visage changent de produit en raison de la sensibilité de leur peau. Photo : © KPG Ivary / shutterstock.com

Les données de Mintel montrent que 44% des utilisatrices chinoises de soins pour le visage affirment que le fait d’avoir une peau sensible les incite à changer le type de produits qu’elles utilisent. Dans le même temps, un tiers (34%) des utilisatrices chinoises de masques acceptent de payer plus cher pour un produit adapté aux peaux sensibles. En Asie du Sud-Est, 42% des Indonésiennes vivant dans les villes achètent des produits contre l’acné ou les boutons, tandis que deux Thaïlandaises sur cinq (39%) achètent des produits pour traiter l’acné.

Et cela ne concerne pas seulement les femmes. Selon Mintel, les citadins hommes partagent le même constat. Sept thaïlandais sur dix (69%) et 63% des Indonésiens augmentent leurs dépenses (en crèmes pigmentaires ou patches anti-acné, par exemple) pour résoudre leurs problèmes de peau.

Finesse du stratum corneum

«  Il est impératif que les acteurs de la beauté et des cosmétiques en Asie comprennent la nature de la peau asiatique et qu’elle est plus sujette à la sensibilité en raison d’un stratum corneum plus fin. Les consommateurs asiatiques recherchent des solutions efficaces pour soulager ou résoudre les problèmes causés par cette sensibilité, ce qui entraîne un changement de comportement et d’habitudes de consommation. Le temps est maintenant venu pour les entreprises, les marques, les fabricants et les détaillants de soutenir les consommateurs vivant avec les différetes formes de sensibilité cutanée », explique Sharon Kwek, Senior Innovation & Insights Analyst chez Mintel.

Dans un contexte où de plus en plus de consommateurs demandent des solutions adaptées aux peaux sensibles, Mintel montre également un important besoin de conseils pour choisir les options appropriées. En Chine, trois acheteurs de produits de beauté sur quatre (73%) affirment attendre de leur conseiller ou conseillère de vente des suggestions appropriées au sujet des problèmes de peau.

« Les Asiatiques sont conscients de leurs problèmes de sensibilité cutanée, mais il est important que les entreprises, les marques, et les détaillants aident les consommateurs à choisir les soins qui leur conviennent le mieux - et cela inclut tous les points de contact avec les consommateurs, que ce soit par le site web officiel de la marque, la publicité, l’expérience en magasin ou les réseaux sociaux. Pour résumer, les consommateurs ont besoin de conseils d’experts, comme le souligne l’étude Mintel Trend ‘Return to the Experts’, qui montre à quel point les conseils d’experts sont à nouveau à la mode », poursuit Sharon Kwek.

Dermocosmétologie

Enfin, toujours selon Mintel, les marques cosmétiques spécialisées dans la sensibilité cutanée et le secteur médical peuvent se rejoindre sur ce sujet. Ainsi, près de la moitié des utilisateurs masculins de soins du visage en Indonésie (49%) et en Thaïlande (47%) déclarent qu’il est important que leurs produits soient testés par des dermatologues ou approuvés par un expert médical. « Pour renforcer leurs références et, ainsi, la confiance des consommateurs, les marques peuvent envisager de s’associer à des hôpitaux ou à des médecins experts en sensibilité cutanée », conclut Sharon Kwek.