Alors que le nouveau Règlement Cosmétique européen est entré en vigueur le 11 juillet 2013, la nouvelle édition du Congrès Parfums & Cosmétiques Enjeux Réglementaires sera l’occasion de faire un premier bilan de sa mise en application parfois délicate pour les nombreuses PME de la filière.

« La réglementation européenne est un atout et un bienfait. C’est une protection pour les industriels, une garantie pour les consommateurs, donc un avantage pour nos produits, une position forte sur nos marchés, une arme pour en conquérir de nouveaux, » souligne Marc-Antoine Jamet, Président de la Cosmetic Valley.

L’événement, qui se tiendra à Chartres les 20 et 21 novembre 2013, devrait accueillir environ 500 professionnels de la parfumerie-cosmétique. Une affluence qui fait de ce congrès « un événement incontournable en matière d’évolutions réglementaires pour l’industrie de la cosmétique », selon les mots de Michel Sabadie, Directeur Recherche & Développement de Shiseido. Un succès probablement lié aux présentations pratiques des meilleurs spécialistes du sujet, mais aussi aux nombreuses occasions d’échanges entre professionnels et autorités qu’une telle réunion favorise.

Parmi les thèmes au programme cette année :

- L’entrée en application du Règlement : problèmes, solutions, challenges à venir
- Le Dossier Information Produit en pratique
- Rapport de sécurité et exigences réglementaires
- Les packagings primaires et le Règlement
- Sécurité des produits et surveillance du marché : quels impacts pour la cosmétique
- Perturbateurs endocriniens, Nanomatériaux, Biocides, Produits chimiques… : risques et évolutions réglementaires
- Les nanomatériaux : définition, caractérisation, sécurité, réglementation
- Évaluation des allergènes
- Bilan du système de notification centralisé
- Les impacts du protocole de Nagoya sur l’industrie cosmétique
- Actualités réglementaires en Chine : cosmétovigilance, nouveaux ingrédients, refonte
- Entre besoin de transparence et désir d’évasion : la perception du parfum en Europe