Les 8 et 9 octobre 2013, le pôle Cosmetic Valley organise à Orléans le congrès international de la recherche en cosmétologie : COSM’Innov.

L’ambition est de donner la parole aux différents acteurs de la recherche en cosmétologie. Le programme de COSM’innov 2013 rassemble ainsi 36 conférenciers et propose une session poster de 60 projets de recherche sur 5 thématiques : le kératinocyte et la physiologie cutanée, les peaux reconstruites, la physico‐chimie et la formulation, la chimie verte, la biotechnologie et ses applications cosmétiques, les nouvelles innovations technologiques.

Quinze conférences plénières seront données sur les thématiques du congrès. Avec des intervenants mondialement reconnus, parmi lesquels :

- Yann Barandon de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, présentera ses derniers travaux sur l’utilisation des cellules souches pour le développement de nouveaux modèles de peau in vitro et in vivo. Des recherches qui trouvent des applications dans l’amélioration des performances de transplantation de cellules souches à visée thérapeutique (traitement des grands brûlés, thérapie génique, reconstruction de follicules pileux),

- Phil Pincus, physicien de renommée internationale qui collabora avec Pierre-Gilles de Gennes, présentera une revue sur les interactions hydrophobes qui rendent possible la formation de structures complexes et l’obtention de formules cosmétiques toujours plus sophistiquées,

- Matthias Ballauff, physicien du Helmholtz-Zentrum de Berlin, présentera ses récentes études sur les caractéristiques rhéologiques des suspensions de particules dans l’eau. Des études dont les résultats sont particulièrement attendus par les « formulateurs » cosmétiques.

- Serge Mordon, directeur de recherche à l’INSERM et du centre de photomédecine du CHRU de Lille, présentera ses derniers travaux de recherche sur les interactions laser-tissus et l’utilisation de la thérapie photodynamique des désordres cutanés.

Une table ronde offrira un regard global sur les peaux reconstruites : la réglementation, le développement de nouveaux modèles, les applications en cosmétique et pharmacologie. Les entreprises leaders du secteur des peaux reconstruites seront ainsi présentes : L’Oréal, Straticell. Une startup (Genoskin) et un chercheur de l’université de Freidburg proposeront un regard de pharmacologistes sur l’utilisation des modèles.

Environ 300 personnalités du monde de la recherche et du secteur de la cosmétique (R&D des multinationales du secteur telles que L’Oréal, Shiseido, BASF, LVMH, Yves Rocher, Chanel, Johnson & Johnson, mais aussi PME françaises et étrangères) sont attendues à cette occasion.