Les emballages rechargeables sont de plus en plus connus et utilisés(Photo :...

Les emballages rechargeables sont de plus en plus connus et utilisés(Photo : © Daisy Daisy / shuterstock.com)

Ahead of the Recycling Curve

Alors que beaucoup se sont familiarisés avec le mantra « réduire, réutiliser, recycler », la réalité est que seulement 9% des déchets plastiques du monde sont réellement recyclés, selon une étude des Nations Unies en 2018. Par ailleurs, les nouvelles générations de technologies ne constituent qu’une petite part de la grande équation qui permetta de résoudre la crise des déchets et du recyclage. Les marques, les fabricants, l’industrie de l’emballage, les gouvernements et les associations environnementales doivent travailler en harmonie pour améliorer les taux de recyclage. Dans un tel contexte, les experts de Mintel affirment qu’il est important que les fabricants et les marques d’emballages agissent en anticipant sur la courbe de recyclage (Ahead of the Recycling Curve) en développant et en commercialisant des emballages recyclables innovants même s’il n’est pas encore possible de les recycler.

« Il est urgent d’étudier des solutions techniquement recyclables dès maintenant, et de développer des alternatives aux plastiques - pas seulement aux plastiques à usage unique, mais pour tous les types de plastiques et d’emballages. Le temps est essentiel ; ces technologies doivent être développées aujourd’hui, avant même qu’il soit possible de les recycler, plutôt que l’inverse », explique David Luttenberger, Global Packaging Director chez Mintel.

In-store Refill

Dans le même temps, la croissance rapide des magasins indépendants se revendiquant « packaging-free » pousse l’ensemble des détaillants à réfléchir à la manière de créer des opportunités de recharges simples en magasin, avec des marques engageantes. La recharge en magasin (In-store Refill) est la deuxième tendance packaging mondiale en 2020, selon Mintel

« Quel que soit le matériau utilisé, la prochaine étape vers l’économie circulaire est clairement la réutilisation, en parallèle à la recyclabilité. L’usage unique étant désormais banni par de nombreux consommateurs, les emballages rechargeables sont de plus en plus connus et utilisés », ajoute David Luttenberger.

Toutefois, sans la possibilité d’utiliser les emballages pour communiquer avec les consommateurs, le branding peut devenir difficile. « Les marques devraient chercher à offrir des expériences mémorables grâce à la recharge afin de créer un véritable engagement, les marques les plus théâtrales au moment de la recharge ayant le plus de chances de réussir », explique David Luttenberger.

Packaging Reset

Dans les années à venir, les consommateurs inaugureront une ère de consommation consciente plutôt qu’ostensible et récompenseront les entreprises qui agissent de manière responsable sur les questions de durabilité, récompensant franchement les marques qui les aident à comprendre ce qui est réellement mieux, plutôt que ce qui est « moins mauvais ». « Les marques, les fabricants d’emballages et les détaillants qui réussiront seront ceux qui développeront, commercialiseront et utiliseront des emballages respectueux de l’environnement, basés sur la science et les faits, plutôt que sur la fiction et la peur des médias sociaux », conclut le cabinet d’études de marché.