Stanislas Le Bert, L:A Bruket

Stanislas Le Bert, L:A Bruket

Créée à Varberg, station thermale sur la côte ouest de la Suède, proche de Göteborg, par Monica Kylen et Mats Johansson, L:A Bruket est née d’un héritage du spa suédois en totale connexion avec la nature sauvage et ses ingrédients. Plus d’une centaine de références visage, corps, cheveux et maison ont déjà fait le succès de la marque en Suède et plus largement en Scandinavie, marché friand de concepts innovants et cleans. « Notre philosophie s’appuie sur l’innovation inspirée de la nature, avec des ingrédients majoritairement inspirés de la Suède, une production 100% suédoise », explique Stanislas Le Bert.

Pour affirmer la stabilité de cette approche engagée depuis dix ans, les produits de la marque sont en passe d’acquérir la certification Cosmos. « Ce n’est pas un virage que l’on prend subitement, les fondamentaux étaient là, et d’ailleurs la grande majorité des formules créées il y a plus de dix ans ne nécessitent aucune reformulation. Il s’agit plutôt de répondre à une pratique du marché avec un outil intéressant pour guider et informer le consommateur », ajoute le dirigeant.

Déjà distribuée dans plus de 500 points de vente dans le monde, dont Liberty à Londres, Takashimaya et Isetan au Japon, Galleria à Séoul, The Conran Shop, Galeries Lafayette Champs Elysées , BHV Marais ou encore Goop la plateforme de Gwyneth Paltrow aux États-Unis, L:A Bruket entend étendre son réseau de partenaires, particulièrement en Europe et en Asie. « Nous sommes plus dans une démarche de sélection que de prospection, pour nous assurer que la marque est là où elle doit se trouver avec la qualité de service, l’accompagnement, le feedback, qui nous correspond », précise Stanislas Le Bert.

En parallèle la marque étend son réseau de boutiques en propre avec deux ouvertures récentes à Paris, rue Vieille du Temple et rue Saint Sulpice ainsi qu’à Berlin. « Nous avons deux boutiques en Suède, deux désormais à Paris, une à Berlin et une à Tokyo. C’est pour nous l’occasion d’aller à la rencontre des clients, de comprendre la situation actuelle de la marque. À travers ces boutiques, nous allons créer de l’émotionnel positif et donner de la mémoire à de l’éphémère, afin, nous l’espérons, que ces moments shopping se démarquent. C’est l’accent que l’on donne à notre parc retail, et au concept architectural que nous avons développé », ajoute le directeur qui étudie les opportunités également à Londres et en Corée.

Une nouvelle impulsion stratégique

L’occasion aussi pour la marque de tester sa nouvelle stratégie centrée sur l’affirmation d’une naturalité authentique, avant de l’exporter vers l’Asie et les États-Unis. « Avec 10 ans d’existence, nous avons un héritage qui est riche de possibilités, beaucoup d’angles sur lesquels appuyer. Aujourd’hui l’idée c’est de revendiquer davantage l’aspect clean de la marque, la certification Cosmos fait partie de cette stratégie là. D’autres innovations vont aller dans ce sens. Nous avons déjà dans notre catalogue des références ‘recharges’ notamment pour les bougies, le corps et le visage, et nous continuerons à développer d’avantage cette approche écoresponsable. Ce sont de belles opportunités d’innover et de clarifier une philosophie portée par Mats et Monica depuis plus de 10 ».

Les autres axes de développement de cette stratégie s’orientent en parallèle sur l’innovation et le e-commerce.

« La consommation de produits porteurs de sens va se démarquer encore plus. C’est comme cela que l’on imagine la suite, confiants d’un changement graduel des comportements consommateurs dans cette direction », conclut le directeur général.