La croissance mondiale est tirée vers le haut par l'Asie, qui a connu une...

La croissance mondiale est tirée vers le haut par l’Asie, qui a connu une croissance annuelle de 10% en 2016. © Tomwang112 / istockphoto.com

Les spécialistes pensent que les interventions cosmétiques devraient continuer de progresser de manière stable sur la planète, et augmenter de 8,9% d’ici 2020. Le marché qui représentait 8,5 milliards de dollars en 2016, pourrait atteindre les 9,2 milliards en 2020.

L’Asie porte la croissance mondiale

La croissance mondiale est surtout tirée vers le haut grâce à l’Asie, qui a connu une croissance annuelle de 10% en 2016 et devrait continuer à talonner l’Europe en 2020. La demande asiatique explose, expliquent les praticiens, sous l’influence de la montée de la classe moyenne est de la recherche de « traits plus caucasiens ».

Globalement, le marché de l’esthétique médicale et chirurgicale des États-Unis représentera près de la moitié du marché mondial en 2020 (46%). Il est suivi de loin par la zone Asie-Pacifique (23%), l’Europe (25%) et l’Amérique latine (7%).

Après les États-Unis et le Brésil, la Corée du Sud occupait en 2015 le troisième rang mondial pour la chirurgie esthétique, avec 1,2 millions d’actes sur un total de 21,7 millions, selon les données de l’International Society of Aesthetic Plastic Surgery (ISAPS).

Si l’augmentation mammaire et la liposuccion constituent les procédures esthétiques les plus fréquentes aux États-Unis, au Brésil, au Mexique et dans la majeure partie de l’Europe, la demande en Coré du Sud porte plutôt sur la modification des yeux, du nez, des joues et du menton.

Les produits injectables toujours en vogue

Le marché des produits injectables, regroupant les toxines botuliques et les produits de comblement, reste le premier en valeur (38%), avec une croissance annuelle moyenne prévue de 8,3% jusqu’en 2020.

Toutefois, les équipements à base d’énergie (laser, ultrasons, radiofréquence) et destinés au remodelage du corps sont quasiment autant sollicités (35% du marché mondial), avec une croissance moyenne annuelle plus importante (+11%).

Ce sont ces interventions concernant le remodelage du corps qui ont enregistré la progression la plus importante en 2016, en gagnant 16,3%. Cette catégorie comprend de nombreux types d’interventions, allant du lifting du visage à l’abdominoplastie, en passant par les implants fessiers et la liposuccion.

Autre constat : les produits de cosmétique active se positionnent devant les prothèses mammaires, avec une croissance moyenne annuelle de +7,6% sur la période 2014-2019, contre +2,2%.

C’est en Asie que les augmentations mammaires connaitront la plus forte croissance (+7,3%), contre 0,4% en Europe.

L’analyse de l’IMCAS a été réalisée via un résumé des données disponibles sur le marché de l’esthétique médicale et chirurgicale, délivrées par les Sociétés d’étude de marché, les analystes financiers, et les industriels présents à la Tribune IMCAS.