Caroline Drouart, Seppic (crédit photo : Franck Dunouau)

Caroline Drouart, Seppic (crédit photo : Franck Dunouau)

Premium Beauty News - Seppic a annoncé début janvier l’acquisition de la division Serdex du groupe Bayer. De quoi élargir votre portefeuille d’ingrédients naturels !

Caroline Drouart - Cette acquisition nous permet bien évidemment d’élargir notre offre de produits pour le marché en forte croissance des ingrédients actifs naturels destinés à l’industrie cosmétique. Cela correspond à une stratégie de fond pour notre groupe. Mais il s’agit aussi pour nous d’ajouter un nouveau pilier technologique à notre savoir-faire.

Nous maîtrisons la chimie du végétal, et depuis l’acquisition de BiotechMarine nous proposons de nouveaux ingrédients issus de la biotechnologie marine. L’acquisition de Serdex nous donne accès à des technologies d’extraction végétale à haute pureté. Serdex produit notamment des extraits très précisément titrés pour l’industrie pharmaceutique et dispose d’une exceptionnelle maitrise des techniques d’extraction.

À l’image de BiotechMarine, Serdex devient une filiale de Seppic et reste basée à Pau.

Seppic dispose donc maintenant de trois sites industriels en France : notre site historique de Castres, pour la chimie du végétal en ce qui concerne la cosmétique, le site de Pontrieux en Bretagne, pour les biotechnologies marines, et maintenant le site Serdex de Pau, pour l’extraction végétale.

L’acquisition de Serdex nous permet aussi de développer notre position sur le marché de la dermo-cosmétique, qui est son marché historique et qui constitue un fort levier de croissance pour les prochaines années.

Premium Beauty News - Seppic et Serdex semblent aussi très complémentaires au niveau géographique.

Caroline Drouart - Serdex nous permet en effet de renforcer notre présence auprès de certains comptes clefs en France pour lesquels l’entreprise travaille très souvent en exclusivité sur des projets de développement sur mesure.

Par ailleurs, Serdex dispose d’un gros potentiel de développement international. L’entreprise réalise en effet une grande partie de son chiffre d’affaires (8 millions d’euros en 2015) en France, alors 75% du chiffre d’affaires de Seppic est réalisé à l’international. Serdex pourra ainsi bénéficier de notre solide réseau commercial dans le monde

Premium Beauty News - Serdex était aussi très connu pour ses engagements en matière de RSE. Cette politique sera-t-elle poursuivie ?

Caroline Drouart - Non seulement les engagements RSE de Serdex seront reconduits mais nous souhaitons nous inspirer de leur remarquable expérience pour monter en compétence sur ces sujets au sein de la totalité du groupe Seppic. Serdex est membre de l’UEBT [1] depuis 2008 et a obtenu la note de 9,5/10 lors de l’audit de 2014 et nous souhaitons bénéficier de ce savoir-faire.

Serdex est ainsi très connue pour sa capacité à mettre en place des filières d’approvisionnement en plantes exotiques dans le respect de l’environnement tout en assurant la montée en qualité et en compétence des fournisseurs locaux, ainsi que le développement social et économique des communautés locales. L’entreprise dispose ainsi d’une excellente implantation à Madagascar.

Premium Beauty News - D’autres acquisitions sont envisagées ?

Caroline Drouart - Seppic souhaite effectivement poursuivre sa stratégie de croissance externe, peut-être à l’international.