Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Science, R&D

Kamax Innovative réinvente l’analyse d’actifs cosmétiques

Grâce à sa technologie brevetée XPolar, la startup Kamax Innovative ouvre l’observation optique de la performance des actifs cosmétiques à une nouvelle dimension de la lumière, la polarisation. Une innovation de pointe qui rencontre son marché dans le secteur des tests et analyses, toujours à l’affut de technologies nouvelles.

Jérôme Desroches, président et fondateur de Kamax Innovative

Jérôme Desroches, président et fondateur de Kamax Innovative

Créée en 2013, Kamax Innovative a développé à partir de travaux menés en université avec le CNRS, une technologie unique d’imagerie optique pour laquelle elle détient les licences d’exploitation exclusives. «  Nous nous servons de la polarisation comme vecteur d’informations pour enregistrer des contrastes et des différences dans l’activité d’un produit cosmétique sur la peau ou sur le cheveu  », résume Jérôme Desroches, président et fondateur de la startup.

À partir du dispositif K-PROBE, microscope automatisé de dernière génération, la technologie XPolar délivre précisément les différences de contrastes et permet de quantifier les modifications biologiques sur le collagène du derme et la kératine du cheveu.

« Nous allons regarder le collagène du derme avec précision et aussi mesurer les effets directs des stress, comme les UV ou l’oxydation, qui peuvent être occasionnés sur la peau in vitro, ou l’impact chimique d’un produit colorant par exemple pour le cheveu », précise Jérôme Desroches.

Outre la nouvelle dimension des résultats délivrés, la technologie apporte plusieurs avantages clés. L’échantillon n’est pas coloré comme dans la technique d’observation classique qui inclut un marqueur visuel pouvant créer un biais. Dans le cadre d’un test XPolar, l’échantillon reste vierge de toute substance ajoutée, la réponse est donc endogène avec plus de fiabilité.

« Nous regardons une signature naturelle XPOLAR, rendue possible grâce à l’exploitation de la lumière, et mettons en évidence, sans préparation spéciale des échantillons, l’activité des produits en cosmétique. Par ailleurs, avec notre technique il est possible de découvrir des actions inconnues. Cela va plus loin que la technique classique », assure Jérôme Desroches.

À partir du dispositif K-PROBE, microscope automatisé de dernière génération, (...)

À partir du dispositif K-PROBE, microscope automatisé de dernière génération, la technologie XPolar délivre précisément les différences de contrastes et permet de quantifier les modifications biologiques sur le collagène du derme et la kératine du cheveu.

Enfin, cette technologie, dite sans contact, utilise une faible puissance du faisceau laser optique et ne dégrade pas les lames qui peuvent être réutilisées pour d’autres tests complémentaires. L’ensemble est scanné et numérisé dans un dispositif totalement digital avec un partage de données facilité.

Lancée il y a un an, la technologie XPolar séduit déjà les laboratoires de tests via la prestation de services proposée par Kamax. La solution complète couplant l’appareil d’imagerie avec sa solution logiciel de traitement de l’image est en phase de commercialisation auprès des petits et grands groupes des cosmétiques.

derniers articles
Focus

MakeUp in Paris : Compte à rebours lancé pour l’édition 2020

La prochaine édition du salon dédié à la chaine de valeur du maquillage et du skincare se déroulera les 18 et 19 juin 2020 au Carrousel du Louvre. Cette année encore, MakeUp in Paris accueillera les acteurs clés du packaging, de la formulation et du full service maquillage et soins. Au programme : derniers produits lancés, innovations, (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Le bouquet floral revient sur le devant de la scène

Émilie Coppermann
Le bouquet floral revient sur le devant de la scène

Tout comme la mode est un éternel recommencement, la parfumerie fonctionne également par cycles. Et la floralité ne déroge pas à la rêgle. Essence de la féminité, elle revient aujourd’hui moins invasive que dans les années 80, comme c’était le cas par exemple avec Poison de Christian Dior. À la fin des années 90, les floraux ont alors laissé (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer