Selon Euromonitor, la beauté signifie pour 51% des sondés, « avoir l’air en bonne santé », viennent ensuite : « se sentir bien dans sa peau » et « avoir confiance en soi ».

La perception de la santé selon cette même étude est liée à une bonne santé mentale mais aussi au fait de se sentir bien. On s’approche ainsi d’une beauté qui vient de l’intérieur, assez loin du plaisir esthétique, qui est aussi un autre aspect de la beauté.

Dans un tel contexte, on comprend que la cosmétique s’efforce de dépasser la surface des choses - peau, cheveux et ongles, en l’occurrence - pour s’intéresser au bien-être intérieur de ses clientes !

Cosmétique et émotions

Certaines sociétés ont commencé à explorer les émotions suscitées par l’application d’un produit ou d’un ingrédient cosmétique. Les progrès importants réalisés par les neurosciences et les technologies disponibles notamment avec les outils d’imagerie cérébrale ont permis de nouvelles découvertes.

LMR Naturals by IFF a ainsi réalisé une importante étude sur les effets émotionnels d’une centaine d’ingrédients aromatiques naturels. Huit dimensions émotionnelles sont ressorties : l’énergie, la relaxation, la séduction, la joie, l’alternative, l’apprentissage, l’estime de soi, la pleine conscience. L’étude a notamment montré que l’huile d’immortelle avec un score énergétique de 125% stimule les aires cérébrales associées à une activation motrice, elle stimule l’envie de bouger, la planification, le contrôle et l’exécution de mouvements volontaires. En aromacologie, cette huile est en effet utilisée traditionnellement pour combattre la fatigue, encourager l’action.

Givaudan, de son côté, a utilisé la méthode des Mood Portraits, selon une méthode qui consiste à exposer les panélistes à des séries d’images en leur demandant de choisir celles qui leur parlent le plus. L’entreprise a comparé les résultats obtenus avant application d’une crème enrichie de son actif Sensityl® et après 28 jours d’application du produit. Par ailleurs, un expert a analysé l’expression du visage des panélistes qui ont appliqué le produit. Les mesures ont montré que le nombre d’émotions positives suscitées est augmenté.

Chez Sequens, c’est l’analyse approfondie des paramètres physiques de la voix (prosodie) et du champ lexical employé (verbatim) qui ont été retenus pour objectiver l’impact émotionnel de l’actif Glycuron 2.78™ et montrer comparativement à placebo qu’une crème enrichie de cet actif diminue la charge émotionnelle provoquée par la confrontation à sa propre image. La cosmétique avance dans l’analyse de ce qu’elle suscite chez ses clients même si, sans surprise, elle sait très bien que créer du bonheur aux utilisateurs est sa raison d’être.

Le Cannabidiol ou CBD, ingrédient bonheur par excellence ?

En Amérique du Nord, la tendance des produits à base de cannabis est forte. Selon la société d’études BDS Analytics, le marché du CBD devrait dépasser les 20 milliards de dollars à l’horizon 2024.

La molécule issue du chanvre véhicule un parfum d’interdit et est associée aux effets bien-être véhiculés par le cannabis. Toutefois, le cannabidiol ou CBD, généralement le seul actif dérivé du cannabis à être autorisé en cosmétique ne contient pas de THC, qui est psychoactif.

Côté fournisseurs, Mibelle Biochemistry propose Lipobelle Pino C un complexe calmant composé de CBD encapsulé dans une nanoémulsion à base d’huile de graines de chanvre bio et d’un extrait de pin des Alpes suisses.

Grolman, par l’intermédiaire de son fournisseur autrichien Hanfama propose Canokos CBD, un cannabidiol issu de cultures sans herbicides ni pesticides dont la cueillette et la coupe du matériel végétal sont faites à la main pour une sélection rigoureuse des tiges et des feuilles et éviter ainsi les fleurs qui contiennent du THC. La société Hanfama a par ailleurs réalisé une étude bibliographique très fournie sur les propriétés potentielles du CBD en cosmétique.

Une solution alternative mise en avant par Mibelle Biochemistry est d’activer, via le neurotransmetteur, les récepteurs aux cannabinoïdes présents dans les cellules de la peau, grâce à son actif NanoCacao riche en anandamide, et ainsi induire ainsi bien-être et relaxation.

Au moment où les consommateurs s’interrogent et s’inquiètent, le réseau social Pinterest note une flambée des recherches en lien avec le « bien-être à la maison ». Loin d’être décalée, la recherche du bonheur et du bien-être via une cosmétique plus en phase avec les valeurs de l’existence perçues comme essentielles, pourrait être parfaitement en phase avec les nouvelles attentes de l’après Covid-19…

Article extrait du numéro spécial Happy Cosmetics - ingrédients cosmétiques, mai 2020.

Sommaire :

- Happy Cosmetics : La tendance qui reconnecte la beauté à la vie ?

- « La joie et la sécurité émotionnelle des centenaires des zones bleues sont profondément inspirantes », Aïna Queiroz, Seqens

- Comment la cosmétique “de la ferme à la formule” renforce la confiance des consommateurs

- Nouveautés ingrédients

Lire en ligne gratuitement ici, ou télécharger en version pdf.