Les peaux à tendance acnéique : un phénomène complexe

Au-delà des déséquilibres de l’adolescence, les peaux adultes souffrent de plus en plus de ces imperfections. En effet, l’acné touche jusqu’à 85% des 12-24 ans et 12% des femmes et 8% des hommes de plus de 25 ans. La forme, l’aspect et la localisation de l’acné peuvent être différents : présence de lésions inflammatoires plus marquées et d’avantage sur le haut du visage ou le dos chez les hommes et dans le bas de visage pour les femmes. Suivant l’intensité et la sévérité de la pathologie, la personne peut être touchée et impactée psychologiquement. Cette pathologie est aggravée par divers facteurs : l’environnement hormonal, mais aussi le stress, le soleil, la nutrition (riche en hydrates de carbone notamment), ou encore la pollution.

L’acné est une maladie inflammatoire du follicule pilo-sébacé. Quatre facteurs associés sont responsables :

- Hyperseborrhée (qui correspond à une surproduction de sébum résultant de l’activité hormonale) et dysseborrhée (altération qualitative du sébum, modification de sa composition et notamment oxydation du squalène qui devient alors acnéigène et comédogène)
- Prolifération microbienne accrue de Propionibacterium acnes (maintenant nommée Cutibacterium acnes)
- Hyperkératinisation (multiplication excessive des cellules de la paroi du canal folliculaire qui entraîne un bouchon, empêche le sébum de s’évacuer et conduit à la formation de comédons)
- Inflammation et hyperpigmentation associée

De plus ces composantes sont liées. En effet, le sébum oxydé constitue un milieu nutritif idéal pour certaines bactéries et en particulier P. acnes entrainant sa multiplication. Or P. acnes a lui-même des effets délétères induisant une surproduction de sébum, de l’hyperkeratinisation et de l’inflammation. Ainsi le phénomène acnéique se comporte comme un cercle vicieux, chaque composante augmentant l’autre.

L’innovation au coeur de la stratégie Greentech

Pionner en biotechnologie végétale, Greentech a puisé dans ses connaissances en termes de botanique, de molécules végétales et de biologie cutanée pour développer son nouvel actif.
Issu d’un screening large de plantes, selectionnées à partir de la litérature, sur les différentes composantes de l’acné, ACNILYS® est né. Extrait de baies de Rhodomyrtus tomentosa, il contient différentes molécules d’intérêt.

Acnilys® a été testé in vitro au moyen de tests innovants. Une étude in vivo a complété les résultats et montré l’efficacité de notre nouvel actif dès 28 jours.

Venez découvrir les effets incroyables d’Acnilys® sur les différentes composantes de l’acné lors d’in-cosmetics, stand A10.