Marc Pivaudran, PDG et petit fils du fondateur de l'entreprise (Photo :...

Marc Pivaudran, PDG et petit fils du fondateur de l’entreprise (Photo : Nelly Blaya - CD Lot)

Basée à Souillac, dans le Lot, la société G. Pivaudran vient d’inaugurer un nouveau bâtiment de 3000 m2. L’entreprise, qui est un des leaders mondiaux de la transformation du métal pour l’industrie des parfums et des cosmétiques fête également ses 70 ans : l’occasion pour Marc Pivaudran, son PDG et petit-fils de Georges Pivaudran, le fondateur, de se projeter vers l’avenir.

« Cet anniversaire est l’opportunité de mesurer la capacité de notre entreprise à porter son regard loin », explique-t-il. « L’extension de notre bâtiment de production va déjà nous permettre d’accroître notre capacité pour les nouveaux projets confiés par nos clients et de déployer des machines d’assemblage et des nouvelles presses à outil à suivre ».

Ces premiers travaux d’extension ont représenté un investissement de l’ordre de 2,7 millions d’euros côté immobilier et de 1,8 millions d’euros pour les machines.

Nouvelle ligne d’anodisation

Dans la continuité de ces investissements, l’entreprise va installer une nouvelle ligne d’anodisation d’ici la fin de l’année prochaine et ainsi doubler sa capacité de traitement de surface.

G . Pivaudran est un des leaders mondiaux de la transformation du métal pour...

G . Pivaudran est un des leaders mondiaux de la transformation du métal pour l’industrie des parfums et des cosmétiques (Photo : Marc Allenbach - G. Pivaudran)

Toujours dans une perspective de durabilité, G. Pivaudran a mis en place une démarche d’amélioration continue déployée dans tous les compartiments de l’entreprise autour de trois axes : la formation et la certification des équipes de production, la fiabilisation des développements et l’optimisation des process de fabrication. Ceci complète la démarche RSE de l’entreprise qui est déjà certifiée ISO 14001 et s’efforce d’effectuer de nouveaux gains en matière d’économies d’énergie.

Prochaines étapes pour l’entreprise : la diversification vers les spiritueux (les parfums et cosmétiques représentent encore 95% du chiffre d’affaires) et la conquête de nouveaux marchés d’exportations (l’international représente actuellement près de 20% du chiffre d’affaires).