Pierre Miasnik, CEO

Pierre Miasnik, CEO

C’est officiel, le fabricant français de vernis à ongles, Fiabila, vient d’acquérir au Brésil une usine de plus de 7300 m2 dans la périphérie de Sao Paulo, tout près de l’aéroport international. « Le démarrage de la production s’opérera en trois phases,  » explique Pierre Miasnik, CEO. « Dès juillet prochain la phase de mise à la teinte sera opérationnelle. Suivront ensuite au cours des semaines et mois suivants la mise en place de lignes de conditionnement puis la fabrication de bases. » Une décision importante pour la firme française dans la mesure où cette région représente le deuxième marché mondial derrière les USA en matière de consommation de vernis à ongles.

L’environnement : une préoccupation constante

« Ce qui ne nous empêche pas, souligne Pierre Miasnik, de continuer parallèlement nos investissements en France et dans les autres régions du monde.  » Dont les États-Unis où la firme française, qui possède là aussi deux usines, vient de prendre possession d’un nouveau bâtiment destiné à accueillir son site de conditionnement qui sera opérationnel à la fin de cette année. Sans oublier la France où le groupe, dans le cadre d’une politique environnementale volontariste, vient de dépenser la coquette somme de douze millions d’euros dans l’extension du site de Maintenon. Des cuves de stockage d’une capacité totale de 450 000 litres ont été installées pour la distribution des solvants et des principaux polymères pour remplacer, pour ces derniers, un système d’approvisionnement basé jusqu’à présent sur des fournitures en fûts de 200 litres. « Une logistique beaucoup plus efficace, sécurisante et propre, explique Pierre Miasnik, qui permet de s’approvisionner en polymères par camion citerne, d’automatiser entièrement les transferts qui s’effectuent en circuit fermé et de limiter la diffusion de COV [1] dans l’atmosphère. Tous les COV seront d’ailleurs captés au point d’émission et traités par oxydation avant rejet dans l’atmosphère. Un effort pour l’environnement doublé d’un certain nombres d’autres décisions comme, par exemple, le recours à des matières premières d’origine végétale. »

La firme qui sera présente à Cosmoprof en profitera pour présenter également son tout nouveau site internet. « Un site, insiste Pierre Miasnik, qui exprimera ce qui fait notre quotidien, à savoir la recherche permanente de la créativité et de la qualité.  »