Ludovic Anceau, Socoplan

Ludovic Anceau, Socoplan

Premium Beauty News - Ce qui est intéressant dans les résultats de cette enquête [1], c’est l’importance de l’échantillon reçu par le consommateur lors d’un achat ou lors d’une opération promotionnelle réalisée par une marque !

Ludovic Anceau - Évidemment, c’est plutôt rassurant pour Socoplan et pour notre métier. Les résultats de ce sondage ont le mérite de mettre les points sur les « i » et cela doit nous encourager à continuer de mettre en avant ce média fantastique que constitue un échantillon et dont ne se rende pas toujours compte les équipes marketing de nos clients.

Ainsi à la question «  comment avez-vous appris à connaître un produit d’une marque ? », plus de 51 % des personnes interrogées répondent « grâce à un échantillon ». Plus de 71 % des personnes précisent que « c’est grâce à un échantillon qu’elles ont appris à apprécier pour la première fois un parfum. » Elles sont 68 % dans ce cas en ce qui concerne un produit de soin ou un produit de maquillage.

Mieux encore, non seulement les personnes interrogées ont connu le produit grâce à l’échantillon mais c’est de loin le système qu’elles préfèrent pour le tester (le testeur n’étant apprécié que par 26 % des sondés et la démonstration en magasin que par 16 % !).

Premium Beauty News - Même succès lorsqu’il s’agit des échantillons trouvés à l’intérieur d’un magazine ?

Ludovic Anceau - Même succès, effectivement ! Le consommateur plébiscite à 65 % ce mode de promotion pour connaître et apprécier un parfum. La simple page de publicité ne remportant que 13 % d’adhésions et l’article de presse que 21 %.

Cela paraît évident, mais une personne qui reçoit un échantillon l’utilise ! Elles sont 91 % à s’en servir tout de suite. Et mieux encore, 73 % d’entre elles affirment que l’échantillon les ont poussées à acheter le produit.

Premium Beauty News - Quels types d’échantillons sont les plus appréciés ?

Ludovic Anceau - C’est intéressant car les avis sont très partagés sur ce point entre les consommateurs et les vendeuses des magasins. Les premiers préfèrent les échantillons plus sophistiqués, les autres plébiscitent les échantillons plus simples comme les sachets. Dans les deux cas, de toute façon, on déplore souvent de ne pas en avoir assez car l’échantillon aide non seulement à découvrir un produit mais c’est aussi une récompense très appréciée. En donnant un échantillon, on prime aussi la fidélité.