Selon P&S Intelligence, il y avait 312,3 millions d’utilisateurs d’Internet aux États-Unis en 2019 et le commerce électronique représentait 16,0% de l’ensemble des ventes au détail dans le pays. Même avant la pandémie du COVID-19, ces chiffres étaient en constante augmentation.

« L’essor important du commerce électronique est de bon augure pour le marché américain des produits cosmétiques. Les produits de grande consommation, notamment les produits de beauté, font en effet partie des produits les plus achetés en ligne », explique P&S Intelligence.

De fait, de très nombreux produits de beauté, notamment des produits de clean beauty et des produits hyper personnalisés, sont disponibles en ligne à des tarifs raisonnables et, parfois, avec des rabais substantiels. Une abondance de l’offre qui a contribué à accroître leur taux de pénétration dans le pays, selon P&S Intelligence.

Impact mitigé de la pandémie COVID-19

Bien sûr, la pandémie COVID-19 a un impact négatif sur le marché. « Les ventes de produits de beauté ont diminué en raison de difficultés de production et d’approvisionnement, de baisse des salaires et de chômage généralisé », explique la société d’études de marché. L’Oréal a ainis enregistré une baisse de ses ventes de 4,8% en Amérique du Nord pendant la pandémie.

Toutefois, tous les segments du marché n’affichent pas des résultats décevants. La demande d’articles de toilette, notamment de savons et de désinfectants, a grimpé en flèche dans le pays, car le lavage régulier des mains est considéré comme l’un des meilleurs moyens de se protéger contre le virus.

Par ailleurs, avec la fermeture des magasins, les ventes en ligne ont fortement augmenté.

L'explosion des ventes en ligne et le nombre croissant de femmes salariées...

L’explosion des ventes en ligne et le nombre croissant de femmes salariées sont les principaux moteurs de la croissance du marché de la beauté aux États-Unis

Selon P&S Intelligence, la croissance continue des ventes en ligne est l’une des principales raisons pour lesquelles le marché américain des produits de beauté et de soins personnels devrait passer de 81,1 milliards de dollars en 2019 à 128,7 milliards de dollars en 2030, avec un taux de croissance annuel composé de 4,8% sur le période 2020-2030.

Le Click & Collect attire les acheteurs

Au cours des prochaines années, parmi les différents mode d’achat, c’est le Click & Collect qui devrait voir la plus forte croissance des ventes de cosmétiques aux États-Unis.

Dans mode d’achat, les consommateurs paient les produits en ligne, puis les récupèrent dans le magasin indiqué. « Ce canal fait gagner du temps plutôt que de passer du temps dans de longues files d’attente dans les hypermarchés », souligne le cabinet d’études.