Hapsatou Sy, créatrice de l'enseigne Ethinicia, devenue HapsatouSy

Hapsatou Sy, créatrice de l’enseigne Ethinicia, devenue HapsatouSy

Problème de croissance mal maîtrisée ? Créés en 2004, les espaces de beauté Ethnicia regroupaient 17 salons de beauté (dont 5 en franchise) lorsque l’enseigne a changé de nom, en novembre 2012, pour adopter celui de sa créatrice et devenir HapsatouSy. Le concept d’espaces de beauté globaux et hauts de gamme, proposant en un même lieu des prestations de coiffure, d’esthétique, de maquillage, de bien-être, d’amincissement, d’extension de cheveux et de conseil en image, ambitionnait alors de multiplier les franchises dans l’hexagone.

Aujourd’hui, après plusieurs déconvenues en province, notamment à Strasbourg et Nice, la marque regrouperait 1 salon franchisé et 13 en direct. Sa fondatrice, Hapsatou Sy reconnaît l’échec de son projet de franchise solidaire visant à faire réussir 100 femmes, en leur apportant un financement à taux zéro, une formation et un accompagnement. « La théorie était plutôt prometteuse, mais la mise en pratique s’est révélée très complexe,  » explique Hapsatou Sy, qui a décidé de mettre un terme à ce projet en février 2012. Pour la société, cela se traduirait par une perte financière de près de 3 millions d’euros.

Espace HapsatouSy des Champs-Élysées

Espace HapsatouSy des Champs-Élysées

En dépit de ces difficultés, Hapsatou Sy se déclare optimiste quand à l’avenir de son enseigne. «  Nous disposons à ce jour des fonds nécessaires à la remise en état de celle-ci, et négocions avec nos partenaires afin de trouver des solutions qui satisfassent tout le monde. Notre concept dont la légitimité n’est plus à prouver, devrait atteindre la rentabilité de tous ses points de vente dès cette fin d’année. L’ensemble des actionnaires, dont je fais partie, s’est d’ailleurs accordé pour faire tous les efforts y compris financiers permettant l’établissement rapide d’un plan de continuation.  »