Fabriquer un emballage cosmétique avec du plastique recyclé permet d’éviter entre 50% et 70% d’émissions de CO2 par rapport à un flacon standard. La demande de plastiques recyclés de haute qualité tend ainsi à augmenter au fur et à mesure que les acteurs de l’économie mondiale s’efforcent de réduire leur impact environnemental.

Pour sécuriser ses approvisionnements en plastique recyclé pour ses emballages, L’Oréal a conclu un accord de partenariat avec Veolia au niveau mondial. Veolia fournira ainsi au géant de la beauté du plastique de haute qualité obtenu après traitement des déchets d’emballages de grande consommation (bouteilles, flacons, etc...). Ces déchets doivent être collectés spécifiquement pour assurer la pureté du matériau et requièrent « des outils de transformation adaptés », explique Veolia dans un communiqué.

Élimination des composés organiques

Pour garantir une sécurité sanitaire maximale des consommateurs, ce nouveau plastique recyclé qui rentre dans la composition des emballages cosmétiques, est « conforme aux exigences du secteur alimentaire et il est redevable de certifications très exigeantes », précise Veolia.

Résines de plastique recyclé (HDPE FDA) de haute qualité (Photo : Courtesy of...

Résines de plastique recyclé (HDPE FDA) de haute qualité (Photo : Courtesy of Veolia)

Afin de répondre aux normes de la US Food and Drug Administration, Veolia s’est doté d’une technologie de production de granulés dotée d’un système d’élimination des composés organiques. Ce procédé mis au point par Veolia permet, selon l’entreprise, d’obtenir une qualité équivalente au plastique vierge.

« Notre ambition est d’être un partenaire privilégié pour les marques internationales désireuses de développer une filière d’emballage durable à partir de plastique recyclé dans le monde entier pour répondre à un très fort enjeu environnemental », affirme Johann Bonnet, Vice-président en charge du développement commercial et des comptes stratégiques de Veolia.

Pour Jacques Playe, Directeur Packaging et Développement de L’Oréal, ce partenariat avec Veolia pour la fourniture de plastique recyclé de très haute qualité aidera le groupe à atteindre ses objectifs concernant la réduction de l’empreinte environnementale de ses emballages cosmétiques d’ici 2030. « Nous sommes convaincus que nous réussirons à favoriser l’économie circulaire si nous nous associons aux partenaires experts autour d’objectifs communs. C’est ce que nous appelons travailler dans un écosystème étendu », a-t-il déclaré.