D’ici la fin de l’année, Dove passera aux flacons en plastique 100% recyclé en Amérique du Nord et en Europe, partout où cela sera techniquement faisable. La marque a également annoncé que, dès l’an prochain, son emblématique savon solide vendu à l’unité ne sera plus emballé dans du plastique, et ce pour le monde entier. Dove planche aussi sur une alternative sans plastique pour emballer ses packs de savons. Pour réduire encore sa consommation de plastique, la compagnie favorisera par ailleurs la technologie "minim" employée pour les déodorants à emballage réutilisable en acier inoxydable.

Dove explique poursuivre sa recherche d’alternatives lorsque l’utilisation de plastique recyclé n’est pas techniquement possible, notamment pour les bouchons et les pompes.

Dove remplace ses flacons en plastique par des emballages recyclés dans le...

Dove remplace ses flacons en plastique par des emballages recyclés dans le but de réduire le gaspillage. (Photo : © Courtesy of Dove)

« Chez Dove, nous sommes fiers d’avoir lancé plus de 100 initiatives pour contrer le problème de la pollution plastique », affirme Richard Slater, directeur de la recherche et du développement chez Unilever. « Mais en tant que géant de la beauté, nous avons pour responsabilité d’accélérer encore la cadence. Les annonces d’aujourd’hui représentent un pas important dans cette direction, dans la transformation de notre façon de produire, d’utiliser et de traiter nos emballages », conclut-il.

Engagements ambitieux

Les initiatives de Dove s’inscrivent dans le cadre des engagements récemment annoncés par Unilever autour du plastique : réduire de moitié son utilisation de plastique vierge, contribuer à la collecte et au traitement de plus d’emballages plastiques que le groupe n’en vend.

Dove souhaite remplacer l'emballage de ses savons par une alternative sans...

Dove souhaite remplacer l’emballage de ses savons par une alternative sans plastique. (Photo : © Courtesy of Dove)

Ce mois-ci déjà, la multinationale annonçait la réduction de moitié, d’ici à 2025, des emballages plastiques utilisés (son empreinte actuelle est estimée à 700.000 tonnes) et le recours à des matériaux recyclés. Unilever vise également le traitement annuel de près de 600.000 tonnes de plastique.