Des chercheurs américains se sont intéressés aux recettes de crèmes solaires naturelles partagées sur le réseau social Pinterest. Verdict : la plupart d’entre elles présentent un indice de protection solaire insuffisant.

La plupart des crèmes solaires faites maison épinglées sur Pinterest offrent...

La plupart des crèmes solaires faites maison épinglées sur Pinterest offrent une protection insuffisante contre le rayonnement UV. (Photo : © Chris Fertnig/Istock.com)

Les réseaux sociaux sont une caisse de résonance de nombreuses tendances, telles que le "do it yourself" et notamment les cosmétiques maison, qui ont le vent en poupe depuis quelques années. Mais les produits décrits ne sont pas toujours bons pour la santé, alerte une nouvelle étude publiée dans la revue Health Communication et conduite par le Center for Injury Research and Policy (Nationwide Children’s Hospital) et le Brooks College of Health de l’Université de Floride du Nord (États-Unis).

Les auteurs de l’étude se sont intéressés aux recettes de crèmes solaires "maison" proposées sur le réseau social d’images Pinterest. Leurs recherches montrent que 95% des 189 "épingles" (images associées à un tableau) consacrées aux crèmes solaires naturelles vantent l’efficacité de ces produits alors que 68% d’entre elles ont une protection insuffisante contre le rayonnement UV.

Des recettes massivement partagées

Les experts à l’origine de l’étude alertent sur un aspect inquiétant car ces recettes sont présentées comme des alternatives sûres aux écrans solaires vendus dans le commerce. D’autant plus que ces images sont massivement partagées : le nombre moyen de sauvegardes pour une épingle était de 808. L’une d’entre elles a même été enregistrée plus de 21.700 fois.

« Les produits de protection solaire faits maison sont risqués parce qu’ils ne sont pas réglementés ou testés pour leur efficacité comme c’est le cas des écrans solaires commercialisés. Quand on le fait soi-même, on ne sait pas si le produit est vraiment sûr et efficace  », explique Lara McKenzie, chercheuse principale au Center for Injury Research and Policy de Nationwide Children’s et co-autrice de l’étude. La chercheuse rappelle par ailleurs que le meilleur écran solaire est celui qui peut être appliqué régulièrement et rester sur la peau sans causer d’irritation.