Flavio Unikowsky

Flavio Unikowsky

Depuis environ quatre ans, Cosmogen accompagne le développement fulgurant du marché de la beauté au Brésil en gérant ses clients directement depuis Paris. La société française souhaite maintenant s’engager dans une véritable stratégie d’implantation locale. « Notre objectif est de devenir un véritable acteur du marché brésilien, » explique Denis Richard-Orliange, Directeur Opérationnel.

Cosmogen Do Brasil

Cosmogen vient donc de créer sur place une filiale commerciale, Cosmogen Do Brasil, et en a confié les rênes à Flavio Unikowsky, qui travaillait auparavant pour le groupe Chromavis, et qui rejoint la structure en qualité de Manager LATAM. Il reportera à Christian Nadjar, Directeur commercial Export de Cosmogen.

Aujourd’hui, le Brésil représente déjà 10% du chiffre d’affaires de Cosmogen et l’ouverture d’une structure commerciale dans le pays devrait permettre à la société française de mieux servir ses clients actuels - notamment les gros acteurs que sont O’Boticario, Natura et Avon - mais aussi de conquérir de nouvelles parts de marché parmi les nombreuses PME et marques émergentes brésiliennes.

«  Compte tenu du développement du marché, » Denis Richard-Orliange s’est fixé pour objectif de doubler en deux ans le chiffre d’affaires réalisé par Cosmogen au Brésil.

Dernières innovations

Cosmogen a par ailleurs présenté plusieurs nouveautés à l’occasion du salon Cosmopack, qui s’est tenu à Bologne du 07 au 10 mars, avec notamment deux nouveaux venus dans sa famille des « Squeeze’N » :

- Micro Squeez’N Tint, une version diamètre 16mm de l’applicateur tube et pinceau de la gamme,
- Mini Squeeze‘N Tense, un tube doté d’un système de distribution en SEBS [1] d’un côté et d’un applicateur en zamac de l’autre.

Côté pinceaux, Cosmogen propose une série de nouvelles fibres synthétiques et va s’engager dans un partenariat avec une école de maquillage parisienne, avec pour objectif de développer son expertise notamment sur l’adaptation des coupes de brosses aux nouvelles formules utilisées par les professionnels du maquillage.

« Cosmogen veut devenir le véritable spécialiste de l’application. Et c’est de plus en plus comme cela que nous perçoivent nos clients,  » conclut Denis Richard-Orliange.