Le rang de la Chine décline sur le marché asiatique des cosmétiques naturels et biologiques pourtant en pleine expansion. C’est ce que révèle Organic Monitor, qui explique que les taux de croissance plus faibles observés en Chine pour ces produits s’expliquent par le maintien de l’obligation de tester sur les animaux, ainsi que par les défis de formulation auxquels sont confrontés les acteurs locaux.

Au cours des 18 derniers mois, de nombreuses marques occidentales de cosmétiques naturels et biologiques, notamment Weleda, Lavera, Pangea Organic, Logona et Juice Beauty, se sont retirées du marché chinois pour protester contre les tests sur animaux. « D’autres marques comme Dr. Haushcka et The Body Shop boudent le marché chinois pour la même raison,  » explique Organic Monitor.

Beyorg est un concept de boutiques dédié aux cosmétiques naturels et...

Beyorg est un concept de boutiques dédié aux cosmétiques naturels et biologiques haut de gamme © Premium Beauty Media

Pourtant, stimulé par les questions croissantes des consommateurs en matière de santé et de bien-être, le marché des cosmétiques naturels progresse d’environ 15% par an en Asie. «  Toutefois, peu de sociétés chinoises produisent des cosmétiques naturels et biologiques en raison du faible nombre d’ingrédients et d’extraits naturels biologiques certifiés disponibles localement et qui doivent donc pour la plupart être importés en Chine. Les formulateurs et les développeurs manquent également de l’expertise technique leur permettant de supprimer les ingrédients synthétiques de leurs formules.  »

Hong Kong bénéficie néanmoins de ce « boycott » du marché chinois. Tous les leaders internationaux de la cosmétique naturelle et biologique sont présents sur ce marché, y compris des détaillants tels que Apivita, Jasmin Skincare, Aveda, Neal’s Yard Remedies, Jurlique, Melvita et Comvita. Plus largement, les exportations des marques occidentales progressent à Hong Kong et plus largement dans le reste de l’Asie dans la mesure où peu d’opérateurs asiatiques réussissent à développer ce type de produits.

Boutique Melvita dans le centre commercial Hysan Place à Hong Kong © Premium...

Boutique Melvita dans le centre commercial Hysan Place à Hong Kong © Premium Beauty Media

« Ce n’est que lorsque les sociétés asiatiques réussiront à formuler des cosmétiques naturels et biologiques avec la même efficacités que les marques occidentales qu’elles seront capables de profiter pleinement du potentiel de leurs marchés domestiques,  » conclut Organic Monitor.

Ces enjeux de techniques et marketing seront exposés dans le cadre de la 4e édition du Sustainable Cosmetics Summit Asia-Pacific, qui se tiendra à l’hôtel Excelsior de Hong Kong les 10 et 11 novembre 2014.