Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Brèves

Cosmed dénonce une « fausse polémique » sur les gels et solutions hydro-alcooliques

Sollicitée en urgence pour la production de gels et solutions hydro-alcooliques, notamment pour approvisionner le personnel de santé, les professionnels et leurs salariés, la filière cosmétique s’est montrée particulièrement réactive. De nombreux acteurs ont réorienté leurs chaines de production, formé leurs collaborateurs et mis sur le marché en un temps record les produits demandés. Avec l’appui des fournisseurs d’alcool et d’emballages, les productions nécessaires pour assurer les besoins des personnels de santé ont ainsi été effectuées. Au-delà, d’importantes quantités de produits désinfectants pour les mains vont également pouvoir être mis sur le marché pour garantir une maîtrise du déconfinement, notamment en assurant la disponibilité de ces produits dans de nombreux lieux recevant du public.

Cosmed rappelle que tous les gels et solutions hydro-alcooliques produits...

Cosmed rappelle que tous les gels et solutions hydro-alcooliques produits par l’industrie cosmétiques doivent obligatoirement reprendre, sans modification, l’une des quatre formules décrites dans l’arrêté du 13 mars 2020 qui a autorisé ces productions.

Selon l’association Cosmed, des doutes ont été récemment émis sur les qualités désinfectantes des gels et solutions hydro-alcooliques mis sur le marché́ par l’industrie cosmétique. « Ces doutes sont totalement infondés et il convient de rassurer pleinement sur ce point, les entreprises, les employeurs et les salariés », souligne l’association représentant les PME et PMI de la filière cosmétique en France.

Cosmed rappelle que tous les gels et solutions hydro-alcooliques produits par l’industrie cosmétiques doivent obligatoirement reprendre, sans modification, l’une des quatre formules décrites dans l’arrêté du 13 mars 2020 qui a autorisé ces productions. « Ces formules, dont le taux d’alcool est de 65 %v/v minimum, ont été validées par la Direction Générale de la Santé », rappelle Cosmed, précisant que de nombreux contrôles sont effectués auprès des établissements de fabrication. Il est à noter qu’à partir du 31 mai 2020, en vertu d’un arrêté́ du 17 avril 2020, les produits devront porter visiblement la mention du pourcentage d’alcool (mention qui n’était pas obligatoire dans l’arrêté́ du 13 mars).

© 2020 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus

L’édition 2020 de MakeUp in Paris remplacée par une plateforme virtuelle

La décision du gouvernement d’interdire les rassemblements de plus de 100 personnes jusqu’à cet été a finalement mis un terme aux derniers espoirs des organisateurs du salon MakeUp in Paris. L’événement B2B, qui devait se tenir les 18 et 19 juin au Carrousel du Louvre, sera finalement remplacé par une plateforme virtuelle. « Afin de...

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Chine : refonte en vue du cadre réglementaire des cosmétiques

ChemLinked
Chine : refonte en vue du cadre réglementaire des cosmétiques

Le cadre actuel de la réglementation des cosmétiques en Chine est le Règlement sur la surveillance de l’hygiène des cosmétiques (CHSR), qui est mis en œuvre depuis 30 ans et auquel seules de légères améliorations ont été apportées depuis. Depuis 2013, la Chine a entrepris de modifier ce règlement général et l’a renommé Règlement sur la...

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer