Jay Kim, Cosmax International

Jay Kim, Cosmax International

« Uniquement sur la partie skin care et maquillage, explique Jay Kim, Ceo, Cosmax International, notre chiffre d’affaires, également en forte hausse, dépassera les 500 millions de dollars !  ».

Le groupe qui, dans ce domaine, compte à ce jour cinq usines dont une en Corée, deux en Chine, une en Indonésie et une aux États-Unis dans l’Ohio, vient d’annoncer l’intensification de son effort sur le créneau du développement packaging (effort qui s’est traduit au cours de ces derniers mois par la création en Corée d’un Centre de Recherches et d’Innovations) avec l’ouverture d’un second centre du même type dans le New Jersey qui est opérationnel depuis le 8 janvier et qui devrait compter quelque cent personnes d’ici à trois ans.

« Nous travaillons dans ce domaine avec les plus grandes marques, » souligne Jay Kim. Parmi les derniers succès développés par les équipes de Cosmax, un compact « cushion » entièrement breveté que le groupe a vendu à plus de 40 millions d’exemplaires auprès de ses principaux clients.

Potentiel énorme en Chine !

Et ce n’est pas fini ! Le groupe annonce également le renforcement de son outil de production en Chine avec le démarrage de deux nouvelles unités à Shanghai.

Cosmax USA

Cosmax USA

« Sachez que le marché chinois du maquillage est en train de se réveiller  », explique Jay Kim. « Les femmes chinoises ont commencé à augmenter leur consommation et elle va exploser dans les dix ans qui viennent ».

L’Asie, les États-Unis, la firme coréenne ne se désintéresse pas pour autant de l’Europe, bien au contraire… « Nous nous sommes donnés deux ans pour stabiliser tout ce que nous entreprenons aux États-Unis et en Asie. Ensuite nous avons bien l’intention d’investir en Europe, pourquoi pas en France ! ».