Fournisseur spécialiste des coffrets et étuis pliants pour les marques de luxe, le groupe familial Verpack achève une phase de réflexion stratégique et de transition au terme de laquelle Crédit Mutuel Equity devient actionnaire minoritaire de référence avec 25% du capital, aux côtés des managers clés de la société. Stéphane Viers prend la présidence du groupe et la majorité des droits de vote de la holding, créée pour l’occasion.

Avec 450 collaborateurs et cinq sites industriels, dont quatre en France et un en Tunisie, le groupe Verpack est un fournisseur de premier plan des marques de luxe. Fondée en 1993 par Jean-Claude Viers, cette entreprise familiale concentre son activité sur le développement et la production de coffrets et étuis pliants en carton haut de gamme pour les secteurs des cosmétiques, de la parfumerie, de la maroquinerie, des vins et spiritueux.

Cap sur la croissance

Verpack dispose de moyens d’impression et de façonnage conséquents et valorise auprès de ses clients européens les atouts d’une production de proximité, notamment en termes de responsabilité sociale et environnementale et de réactivité. Associée à de nombreuses innovations, cette offre permet un niveau de service en phase avec les nouvelles attentes du marché. Les dernières années ont ainsi vu de nombreux clients relocaliser leur production vers les usines du groupe, qui a généré en 2019 un chiffre d’affaires de 42 millions d’euros, contre 37,7 millions en 2018.

Spécialiste des coffrets et étuis pliants, Verpack entend poursuivre sa...

Spécialiste des coffrets et étuis pliants, Verpack entend poursuivre sa croissance en Europe, notamment dans le secteur des vins et spiritueux et avec de nouvelles opérations de croissance externe.

Le groupe entend se donner les moyens de poursuivre sa croissance et d’élargir son offre de manière ambitieuse, par la conquête de nouveaux clients en Europe, notamment dans le secteur des vins et spiritueux, et de nouvelles opérations de croissance externe.

Construit par acquisitions successives, avec le rachat de Cartonnages Guillaume en 2000, CLP Packaging en 2006 et de Korus Packaging en 2013, Verpack entend ainsi poursuivre le mouvement avec l’appui de son nouvel actionnaire.

Dans cette logique de croissance, le groupe mène également des investissements conséquents sur ses différents sites de production. À l’installation de nouvelles machines (impression, découpe, collage), s’ajoutent des sites industriels optimisés sur le plan des équipements, des surfaces disponibles et de l’uniformisation des process.

« Cette opération marque une nouvelle ère pour notre groupe, celle d’une croissance dynamisée. C’est le moment pour nous de pousser nos expertises et de mutualiser nos ressources au service d’une fabrication française bienvenue chez nos clients. En cela, l’éthique, la qualité, la sécurité et bien sûr l’environnement seront plus que jamais des valeurs clefs », explique Stéphane Viers dans un communiqué.