Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Marchés & tendances

Chine : Des consommateurs encore peu convaincus par la dermocosmétique

Deux tiers des consommateurs chinois vivant en ville pensent que leurs modes de vie sont à l’origine de leurs problèmes de peau, affirme Mintel. Selon la société d’études de marché, peu informés sur la dermocosmétique, les consommateurs chinois souffrant de problèmes de peau ont tendance à changer leur mode de vie et leur routine de beauté habituelle plutôt qu’à investir dans des produits spécialisés.

Selon Mintel, les petits problèmes de peau ne semblent pas être un gros souci...

Selon Mintel, les petits problèmes de peau ne semblent pas être un gros souci pour les consommateurs chinois. Photo : © MackyRB / shutterstock.com

Une nouvelle étude de Mintel [1] révèle que deux tiers (66%) des citadins chinois âgés de 20 à 49 ans souffrant de problèmes cutanés déclarent que le mode de vie est un facteur déterminant pour ce type de problèmes, suivis les problèmes endocriniens (47%) et la pollution environnementale (45%).

Selon Mintel, les consommateurs chinois vont d’abord modifier leur mode de vie (72%) et prêter plus d’attention à leurs rituels quotidiens d’hygiène-beauté du visage (71%) plutôt que de prendre des mesures supplémentaires pour traiter ces problèmes de peau. Toutefois, si 86% des hommes souffrant de problèmes cutanés affirment ne prendre aucune mesure et laissent le problème guérir par lui-même, seules 3% des femmes suivent cet exemple.

Les problèmes cutanés les plus courants ne sont pas tout à fait les mêmes pour les hommes que pour les femmes. L’acné est la principale préoccupation pour 45% des hommes contre 38% des femmes, alors que les hommes sont moins susceptibles que les femmes de se plaindre de taches ou de points noirs (24% contre 36%).

La Chine a une longue histoire de produits conçus pour prendre en charge les problèmes cutanés, mais l’industrie des dermocosmétiques (en Chine on parle généralement de cosméceutiques) n’a commencé à prendre de l’ampleur qu’au cours des dernières années. À ce jour, seuls 38% des consommateurs urbains utilisent des cosméceutiques pour atténuer leurs problèmes de peau.

« Les petits problèmes de peau ne semblent pas être un gros souci pour les consommateurs chinois. La majorité d’entre eux ne prend pas la peine d’utiliser des produits spécialisés ou des médicaments pour soigner ces désordres cutanés. Afin d’élargir la base de consommateurs et les fréquences d’utilisation, les cosméceutiques doivent promouvoir une utilisation plus préventive en se positionnant sur une approche holistique permettant de garder une peau saine, ou de répondre aux problèmes de style de vie, tels que le stress ou le manque de sommeil, qui est perçu l’une des principales causes de problèmes cutanés en Chine », explique Alice Li, analyste de recherche chez Mintel.

Scientificité et ingrédients actifs

En Chine, le nombre de produits de soin pour la peau revendiquant être testés dermatologiquement est passé de 3,3% des lancements en 2015 à 8,9% en 2017, selon la base de données Global New Products (GNPD) de Mintel ; de même, l’allégation « pour peaux sensibles » est également en progression et figurait dans 12% des lancements en Chine en 2017, dépassant le score du Japon (10,4%).

« Comme les consommateurs chinois accordent une grande importance aux données scientifiques et à l’approbation par des instituts professionnels pour évaluer la qualité des produits, les allégations concernant les tests dermatologiques pourraient aider les marques locales à se construire une image de professionnalisme et d’efficacité, » ajoute Alice Li.

Par ailleurs, 74% des consommateurs chinois estiment qu’il est essentiel que les cosméceutiques contiennent suffisamment d’ingrédients actifs. Tandis que 60% sont d’avis que les produits cosméceutiques formulés avec moins d’ingrédients sont plus sûrs. Enfin, un pourcentage presque identique (62%) des répondants craint que l’utilisation à long terme de produits cosméceutiques n’entraîne une dépendance.

Source : Mintel

Notes

[13 000 internautes âgés de 20 à 49 ans et habitant dans les villes de niveau 1 à 3 ; sondage réalisé en novembre 2017.

© 2018 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus

Luxe Pack New York reporté à septembre

Au vu des derniers développements de l’épidémie de Covid-19 à New York et aux États-Unis, l’équipe de Luxe Pack a décidé de reporter l’événement aux 15 et 16 septembre 2020. Le lieu reste inchangé, le Hall 1B du Jacob K. Javits Convention Center. Avec ces nouvelles dates, le salon sera quasiment concomitant avec MakeUp in NewYork, qui doit avoir...

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Spectrastat : Solutions complètes de conservation naturelle des cosmétiques

Zoey Zhang
Spectrastat : Solutions complètes de conservation naturelle des cosmétiques

Les méthodes de conservation des produits ont été profondément affectées par la tendance « bien-être », et les préoccupations qui en découlent en matière d’ingrédients cosmétiques. Aujourd’hui, les options de conservation traditionnelles vraiment acceptées par les consommateurs sont limitées. En parallèle, l’intérêt pour les produits verts se...

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer