Chanel Recherche et Technologie a récemment récompensé le professeur Emi Nishimura, de l’Institut de recherches médicales de l’Université médicale et dentaire de Tokyo, pour ses recherches sur les cellules souches. Son travail vise à mieux comprendre les mécanismes de vieillissement cutané et leur implication dans la régénération et le rajeunissement de la peau.

Le Professeur Emi Nishimura a reçu le Prix de Recherche Chanel-CE.R.I.E.S...

Le Professeur Emi Nishimura a reçu le Prix de Recherche Chanel-CE.R.I.E.S 2015 pour ses recherches sur les cellules souches cutanées.

« Le projet du professeur Nishimura s’appuiera sur des techniques sophistiquées d’imagerie et de génétique, afin de suivre le développement des cellules souches de la peau et des follicules pileux, et de déterminer leur réponse au stress environnemental et au vieillissement », explique le professeur Barbara Gilchrest, présidente du conseil scientifique du CE.R.I.E.S. [1] chargé de sélectionner les lauréats.

L’année dernière, le lauréat du Prix de Recherche Chanel-CE.R.I.E.S était le professeur Julia Segre, chercheur principal au National Human Genome Research Institute à Bethesda (Maryland), aux États-Unis, pour ses travaux visant à comprendre le microbiome cutané et le rôle que jouent les bactéries de surface, les champignons et les virus, dans le maintien d’une peau saine.

Le Professeur Julia Segre a reçu le Prix de Recherche Chanel-CE.R.I.E.S 2014...

Le Professeur Julia Segre a reçu le Prix de Recherche Chanel-CE.R.I.E.S 2014 pour ses recherches sur le microbiome cutané.

« Le projet du professeur Segre consiste à appliquer de puissantes techniques de séquençage de l’ADN à l’analyse de prélèvements cutanés effectués sur des volontaires en bonne santé, afin de caractériser la flore cutanée, tant les bactéries que les autres microbes, de différentes zones corporelles sèches, humides et riches en sébum, » détaille Barbara Gilchrest.

Le Prix de Recherche Chanel-CE.R.I.E.S, d’une valeur de 40 000 euros, récompense chaque année un chercheur reconnu pour ses travaux de recherche clinique ou fondamentale et le soutient dans leur poursuite. Les domaines visés sont plus particulièrement la physiologie et la biologie de la peau saine et/ou ses réactions aux facteurs environnementaux.

« Depuis que nous avons créé le Prix de Recherche Chanel-CE.R.I.E.S. en 1996, notre objectif a été de soutenir des projets de recherche avant-gardistes sur la peau afin d’enrichir notre connaissance en la matière grâce à des découvertes mises à disposition de tous,  » explique Christian Mahé, directeur général de Chanel Recherche et Technologie. «  Nos derniers lauréats en sont de parfaits exemples et nous sommes fiers de soutenir ainsi des travaux pionniers dans leurs domaines.  »