La maison de luxe française est le premier acteur cosmétique à investir dans la start-up finlandaise. Sulapac a mis au point un matériau innovant dérivé du bois et visant à remplacer les plastiques non biodégradables dérivés du pétrole, répondant ainsi au souhait croissant des consommateurs de trouver des produits ou des emballages respectueux de l’environnement.

Les produits Sulapac utilisent un matériau biodégradable, dépourvu de microplastiques et composé de copeaux de bois certifiés FSC et de liants naturels. « Ils ont tous les avantages du plastique, mais ils se biodégradent complètement et ne laissent pas de microplastiques », affirme la société.

« Nous avons fixé des normes de très haute qualité pour notre matériau durable, avec l’ambition de remplacer le plastique, et nous sommes très heureux d’accueillir parmi nos investisseurs Chanel, une marque leader représentant le luxe le plus exigeant », a déclaré Suvi Haimi, PDG & Co-fondateur de Sulapac. « Chanel est sans aucun doute un précurseur dans le secteur du luxe, car ils souhaitent investir dans les dernières innovations en matière de matériaux et de technologies durables.  »

Suvi Haimi, PDG & Co-fondateur de Sulapac

Suvi Haimi, PDG & Co-fondateur de Sulapac

Outre Chanel, Sulapac a levé des fonds auprès de plusieurs investisseurs tels que Lifeline Ventures, Ardent Venture, Eerik Paasikivi, Ilkka Herlin et Saara Kankaanrinta, Planvest et Mika Ihamuotila. En juillet, Sulapac a reçu la subvention à l’instrument Horizon 2020 pour les PME de l’Union européenne. Business Finland a également financé Sulapac. Un nouveau tour de table partiel est prévu pour 2019.