À partir de novembre de l’année prochaine, les étiquettes des cosmétiques vendus au Brésil devront indiquer la liste des substances qu’ils contiennent en portugais. Cette traduction s’ajoutera à la liste actuellement requise selon la nomenclature INCI [1].

ANVISA RDC No 432

Selon l’article 1 de la résolution RDC n°432, approuvée par le conseil collégial de l’Agence, le texte a été adopté en raison d’une décision judiciaire dans une action civile.

Liste des ingrédients en portugais

Selon l’article 2, « les produits d’hygiène personnelle, les cosmétiques et les parfums commercialisés au Brésil doivent être étiquetés avec la liste de leurs ingérdients en portugais, sans préjudice des autres exigences prévues dans la réglementation en vigueur ».

Par conséquent, la Nomenclature Internationale des Ingrédients Cosmétiques (INCI) reste obligatoire et doit figurer sur les produits. La traduction en portugais et la liste INCI cohabiteront ainsi sur l’étiquette.

En fait, la composition en portugais peut être incluse soit sur l’étiquette originale du produit, soit sur une étiquette complémentaire, à condition que l’intégrité des couleurs et du matériau composant cette étiquette soit garantie, afin d’éviter qu’elle ne soit partiellement ou totalement supprimée.

La mesure a été publiée au Journal officiel fédéral le 5 novembre 2020 et entrera en vigueur un an après cette date, le 5 novembre 2021.

Les produits fabriqués avant le 5 novembre 2021 peuvent être commercialisés sans liste d’ingrédients en portugais jusqu’à leurs dates d’expiration respectives (art. 3).