Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Réglementations

Brésil : L’Anvisa actualise la définition et l’étiquetage des produits solaires

Le nouveau règlement (RDC 126/2016) récemment publié par l’agence brésilienne de surveillance sanitaire (Anvisa) revoit les définitions des produits de bronzage ainsi que les mentions d’avertissement à étiqueter sur les activateurs et accélérateurs de bronzage.

L’objectif du nouveau règlement est de compléter et de clarifier les exigences techniques actuelles tout en comblant certaines lacunes de la réglementation de ces produits. Selon l’Anvisa, ces lacunes ont été créées par le révocation, en août 2013, du Décret 79094 du 5 janvier 1977.

Définitions

L’Agence propose les définitions suivantes :

Un produit de protection solaire (bronzeador) est une préparation cosmétique destinée à protéger contre les rayons UVB et UVA sans, toutefois, empêcher l’action bronzante du soleil.

Un auto-bronzant (bronzeador simulatório) est un cosmétique destiné à brunir la peau par application externe, indépendamment de l’exposition aux rayons du soleil, il doit être sans risque pour la peau et ne pas contenir de substances irritantes ou photo-sensibilisantes.

Un activateur ou accélérateur de bronzage (ativador/acelerador de bronzeado) est destiné à favoriser le bronzage par application externe sur la peau, il doit être sans risque pour la peau et ne pas contenir de substances irritantes ou photo-sensibilisantes.

Les procédures de légalisation de ces produits auprès de l’Anvisa restent inchangées et doivent se conformer aux exigences du règlement RDC n° 7/2015, en d’autres termes, les écrans solaires sont soumis à enregistrement alors que les auto-bronzants et les activateurs ou accélérateurs de bronzage en sont exemptés.

Par ailleurs, les écrans solaires doivent également se conformer aux exigences du règlement RDC n° 30/2012.

Règles d’étiquetage des écrans solaires

Concernant l’étiquetage, les sociétés qui commercialisent des activateurs ou des accélérateurs de bronzage déjà listés auprès de l’Anvisa disposent de 180 jours pour mettre à jour l’étiquetage de leurs produits qui devront maintenant porter sur leur emballage primaire et secondaire la mention : « Ce produit n’est pas un écran solaire » (Este produto não é um protetor solar) en complément des aertissements déjà requis par le règlement RDC n° 7/2015.

RDC 126/2016

RDC 126/2016

Source : Anvisa

© 2016 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
Clean Beauty in London se tiendra les 12 et 13 octobre 2020

Un nouveau salon dédié à la clean beauty à Londres

Nommé Clean Beauty in London, ce nouvel événement a pour objectif de rassembler sous un même toit des experts, des scientifiques, des fournisseurs, des marques, des influenceurs et des journalistes pour « construire l’avenir de la clean beauty ». Le salon, qui se tiendra les 12 et 13 octobre 2020 à The Brewery, un espace événementiel situé (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
Luxe : Les 6 tendances qui boosteront le marché en 2020

Maxime Thubière
Luxe : Les 6 tendances qui boosteront le marché en 2020

Dans une industrie qui pèse aujourd’hui plus de 1000 milliards de dollars, la nouvelle génération de consommateurs pousse le luxe à évoluer plus vite que jamais. La notion d’exclusivité ancrée dans son ADN est remise en cause avec la montée en puissance de l’e-commerce et ses tendances évolutives. Quelles sont les tendances vont marquer le luxe (...)

en savoir +
Webinaires
E-boutique - Dernières publications
Sécurité des produits cosmétiques. Biélorussie, Kazakhstan et Russie
200.00 € HT
Réglementations sur l’enregistrement des cosmétiques en Chine
200.00 € HT
Étude : Éthnocosmétique & sociologie de consommation de l’utilisateur beauté
1000.00 € HT
Retour en haut ↑

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer