Bormioli Rocco Plastiques a produit au premier semestre de cette année près de 500 000 flacons en PET recyclé pour une marque de shampooing. Le transformateur italien de flacons et bouchons en plastique investit par ailleurs dans le développement des matériaux bio-plastiques, notamment les PE et PP d’origine végétale.

Selon William Hitchon, Directeur des ventes cosmétique de Bormioli Plastiques, « une marque qui revendique un positionnement naturel pour ses formules devra à l’avenir envisager l’utilisation de packagings innovants issus de l’agriculture, d’autant que des capacités importantes de production de matériaux sans OGM seront disponibles dès 2010. À condition que le marketing accepte quelques concessions d’ordre esthétique ».

William Hitchon, Directeur des ventes cosmétique de Bormioli...

William Hitchon, Directeur des ventes cosmétique de Bormioli Plastiques

Quant à la crise actuelle..., « la dermo-cosmétique résiste mieux à la crise de consommation, explique William Hitchon, car elle répond davantage à un besoin de bien-être et de santé que la beauté sélective. Il est un fait néanmoins que notre chiffre d’affaires reculera sensiblement cette année et c’est sur le segment du sélectif que la baisse sera la plus forte. Nous attendons les signes réels du rebond du marché pour poursuivre nos investissements. Le marketing recherche la simplification des formats, il y a donc davantage d’études de standardisation et d’harmonisation qu’il y a un an ».

Principal investissement industriel de Bormioli Rocco Plastiques l’année dernière en France, une ligne d’extrusion soufflage avec sérigraphie 4 couleurs intégrée.