Beiersdorf a lancé une nouvelle version de Pearlfinder, sa plate-forme d’innovation ouverte. Créée il y a quatre ans, la plate-forme en ligne permet à des partenaires externes de proposer leurs nouvelles matières premières, technologies et idées aux chercheurs du groupe allemand.

270 partenaires externes

« Notre communauté compte des fournisseurs de différentes industries ainsi que des instituts de recherche, des universités et des scientifiques. Pearlfinder nous permet d’échanger et de collaborer de manière confidentielle dans un environnement sécurisé », explique Katrin Thiel, qui gère la plate-forme avec Manja Stroech.

Katrin Thiel et Manja Stroech, Beiersdorf

Katrin Thiel et Manja Stroech, Beiersdorf

La plate-forme a été entièrement remaniée au cours des derniers mois pour simplifier la façon dont les utilisateurs enregistrés peuvent soumettre leurs propositions d’innovations et entrer en contact avec des scientifiques de Beiersdorf.

« Grâce cette ergonomie améliorée et un nouveau design attrayant nous espérons également élargir le cercle des partenaires coopérant avec Beiersdorf. Actuellement, nous comptons 270 partenaires externes inscrits. Nos utilisateurs nous ont déjà apporté de nombreuses idées et innovations, dont la moitié environ font l’objet d’un suivi annuel. Certaines des idées présentées ont déjà conduit à des recherches communes prometteuses, parfois avec de nouveaux partenaires que, sans Pearlfinder nous aurions probablement jamais rencontrés, » explique Manja Stroech.

Confidentialité

Pour Katrin Thiel et Manja Stroech la qualité des idées présentées sur la plate-forme s’explique par la garantie de confidentialité. Sur Pearlfinder chaque membre de la communauté peut soumettre ses idées sans avoir à craindre qu’elles soient utilisées à mauvais escient. Ceci est garanti par un accord de confidentialité entre Beiersdorf et l’utilisateur Pearlfinder lors de l’inscription.

Beiersdorf espère aussi que le nouveau Pearlfinder encouragera l’échange d’idées venues d’autres industries, notamment les industries de l’alimentation et de la peinture où le groupe a identifié des convergences intéressantes.