L’iconique parfum L’Interdit, initialement lancé en 1957, revient sur le devant de la scène. Pour cette réédition, la maison Givenchy a opté pour une nouvelle fragrance mais également pour un flacon totalement réinterprété qui se démarque de ses ainés. Cette fois, il prend la forme d’une fiole translucide en verre dotée d’une large base épaisse et coiffée d’un capot transparent réalisé en Surlyn.

Un flacon revisité pour l'édition 2018 de L'Interdit, coiffé d'un capot en...

Un flacon revisité pour l’édition 2018 de L’Interdit, coiffé d’un capot en Surlyn

Pour la réalisation du capot, Givenchy a fait appel à Axilone, spécialisé dans l’injection plastique et l’emboutissage métal, qui répond depuis de nombreuses années aux besoins toujours plus sophistiqués des grandes marques internationales de cosmétiques. Comme souvent, le Surlyn s’est imposé dans ce projet pour sa transparence cristalline, sa brillance, l’absence de retassures, et sa capacité de permettre des fortes épaisseurs de matière en mono-injection. Axilone a créé un capot massif en Surlyn PC2000. Réalisée en une seule injection, cette pièce très épaisse donne l’impression d’être en verre.

«  Le développement de ce capot témoigne d’une excellente collaboration entre nos équipes et celles de Dow et le résultat répond aux exigences du cahier des charges, » explique Lionel Bevan, Responsable Technique d’Axilone.

En plus d’obtenir les effets esthétiques recherchés, la tenue chimique aux parfums, la résistance aux rayures et les qualités haptiques du Surlyn ont contribué à satisfaire les attentes de la marque.

« Nous sommes une nouvelle fois très fiers d’accompagner Givenchy dans cette création, exigeante en termes de savoir-faire, grâce à notre partenariat étroit avec Axilone. Le rendu du capot est parfait », souligne Shouhaib Mohamed, Marketing Manager Perfumes & Cosmetics chez Dow.