Le marché nord-américain des cosmétiques naturels et biologiques se remet de la crise financière, avec des ventes qui ont dépassé 5 milliards de dollars l’année dernière, une première indique Organic Monitor.

Selon le cabinet d’études de marché, le retour à des taux de croissance vigoureux est effectif après la stagnation de 2009. Dans sa dernière analyse du marché, Organic Monitor prévoit que le chiffre d’affaires en Amérique du Nord pourrait atteindre 8 milliards de dollars US en 2017. « Les principaux moteurs de croissance du marché sont l’élargissement de la distribution et le lancements de nouveaux produits. La pénétration des produits cosmétiques naturels et biologiques est en augmentation dans les supermarchés, les drugstores, les grandes surfaces et les club stores, » explique la société dans un communiqué.

L’entrée de grandes multinationales - dont Johnson & Johnson et Estée Lauder - contribue à rendre les produits naturels plus accessibles et visibles pour les consommateurs. Cependant, l’impact le plus significatif devrait venir de l’arrivée des marques de distributeurs. «  Deux chaînes de supermarchés ont lancé leurs propres marques de cosmétiques naturels au cours des 18 derniers mois, et d’autres devraient emboîter le pas. »

Espace Whole Body chez Whole Foods Market

Espace Whole Body chez Whole Foods Market

Conséquence, la part de marché des produits naturels et biologiques devrait atteindre les 10% dans plusieurs catégories.

Toutefois, l’offre de produits reste très fragmenté avec plus de 600 marques actuellement présentes sur le marché nord-américain, dont très peu ont une part de marché significative. « Un marché à deux vitesses s’est développée, où les grandes marques occupent les places de choix et où les PME se partagent le reste. L’écart entre les différents niveaux se creuse de grandes marques - comme Burt’s Bees et Bare Escentuals - utilisant leurs revenus pour renforcer leurs parts de marché », explique Organic Monitor.

En ce qui concerne la certification, le marché nord-américain reste à la traîne par rapport à ses homologues européens. Organic Monitor note que le nombre de certification est en hausse ; environ 8% des cosmétiques naturels et biologiques ont été certifiés en 2010, contre 4% en 2007. Le référentiel de la Natural Products Association (NPA) est le plus populaire, adopté par environ 30 sociétés. La plupart des produits certifiés sont cependant ceux des marques importées, telles que Weleda et Dr Hauschka. Toutefois, l’intérêt pour la certification est en hausse dans la mesure où les détaillants demandent des produits certifiés.