Internet est le point de contact le plus utilisé pour se renseigner sur les...

Internet est le point de contact le plus utilisé pour se renseigner sur les produits de beauté, c’est également le média préféré des femmes (72%) et des moins de 35 ans (78%). Photo : © Antonio Guillem / shutterstock.com

L’étude, conduite sur un échantillon représentatif de 1000 individus âgés de 18 ans et plus, révèle que pour 57% des acheteurs de produits de beauté utilisent internet pour s’informer sur les produits. Pour 71% d’entre eux, l’achat continue en revanche de se faire dans des magasins physiques.

« Avec internet, les clients qui entrent en magasin, disposent pour beaucoup d’une connaissance précise des produits, ils sont donc à la recherche d’autre chose. De la réassurance, de la mise en scène du produit, de conseil autour de produits complémentaires. La personnalisation de l’expérience que peuvent apporter les conseillè(re)s beauté en magasin devient essentielle, » commente William G Koeberlé, Président de la FFPS et de la FEPD (Fédération Européenne des Parfumeurs Détaillants).

Internet va servir de comparateur pour s’informer en amont sur les produits et sur les prix (43%). Mais les clients se rendent massivement en magasin, pour voir les produits (58%) ou les tester (41%). Outre le conseil, c’est l’imaginaire que développe les produits de beauté (voir, toucher, sentir…) qui pousse donc les acheteurs à se déplacer directement sur le point de vente.

L’enquête n’en révèle pas moins des différences de comportement intéressantes entre les consommateurs notamment en termes générationnels. Ainsi, si Internet est le point de contact le plus utilisé pour se renseigner sur les produits de beauté, c’est également le média préféré des femmes (72%) et des moins de 35 ans (78%). Pour les hommes et des plus de 35 ans, en revanche, les magasins sont le point de contact privilégié.

Sans surprise, l’achat sur internet est massivement guidé par les prix (50%), l’opportunité de promotions (44%) et la liberté d’acheter à tout moment (39%).

« Les clients, ont comme toujours le dernier mot. Le magasin et internet sont complémentaires dans le domaine des produits de Beauté et pour réussir les entreprises sont devenues omnicanal  », conclut William G Koeberlé, Président de la FFPS et de la FEPD (Fédération Européenne des Parfumeurs Détaillants).