Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Marchés & tendances

Une crise salutaire ?

Premium Beauty News a pris le pouls de l’industrie de la beauté en interrogeant une sélection d’acteurs de clés, fournisseurs comme donneurs d’ordre. Pour ne pas nuire à la sincérité des opinions exprimées, nous avons accepté de les maintenir anonymes. En tout cas, les avis qui convergent sur un point : 2009 s’annonce chaotique.

Une vraie grosse crise ?

Alors… crise ou sévère coup de froid ? « Aucun doute, le marché est véritablement dégueulasse ! », soupire le patron d’un grand groupe donneur d’ordre. « Non, pour l’instant ça tient et ça tient même plutôt bien », nous indique au contraire le directeur du développement et des achats d’un groupe concurrent.

« Si l’on compare à d’autres périodes de fort ralentissement comme en 2001 ou en 2002, explique le dirigeant d’un verrier européen, il ne faut pas exagérer l’ampleur du coup de froid actuel, mais il est un fait que notre charge est faible (deux mois) et que le rythme des entrées de commandes est également bien faible depuis le début de l’année ».

« Pour ma part, les quelques contacts que j’ai avec de gros donneurs d’ordre, en l’occurrence basés en Grande-Bretagne comme BodyShop, ne me poussent pas au pessimisme, bien au contraire », explique le directeur des ventes d’un fabricant de systèmes airless. « Nous avons pas mal de développements en cour, et on ne sent pas encore un réel ralentissement, » confirme le patron d’une société d’injection française.

Carton : la grande purge

C’est sans doute dans l’industrie du carton que l’onde de choc a été la plus forte et la plus rapide. Mais « le mal était déjà dans le fruit », analyse un professionnel du secteur. Ainsi, la crise n’aurait fait qu’accélérer un processus inévitable. « Trop d’usines, trop de grosses machines, trop de capacités, une vision à court terme de la plupart des grands groupes papetiers, » poursuit ce même expert.

Les usines de carton du nord de l’Europe ferment en nombre, et les capacités de production s’effondrent. Il faut dire que la demande s’est littéralement effondrée dans certains secteurs. Mais, la parfumerie-cosmétique tient encore le coup, nous ont assuré plusieurs producteurs de carton. Et le secteur pharmaceutique semble encore en meilleure santé.

Dans l’ensemble, les producteurs de cartons s’accordent pour reconnaître qu’il fallait réduire les capacités de production. Finalement, cette grande purge était nécessaire. Nécessaire mais douloureuse et avec des conséquences que personne ne mesure réellement aujourd’hui.

Quelle sortie de crise possible ?

Si l’on en croit les propos de la majorité des professionnels interrogés : l’année 2009 va être extrêmement difficile et beaucoup vont y laisser des plumes, pour ne pas dire leur carcasse. Heureusement, précisent-ils souvent, le prix des matières premières a énormément baissé !

Alors comment faire face à cette crise ? Certains recommandent de « se concentrer sur des niches » ou de « protéger ses marges ». Pour d’autres, un seul mot d’ordre : « innovation ». À ce petit jeu d’ailleurs certaines marques semblent plutôt tirer leur épingle du jeu, du moins au vu des résultats du dernier trimestre 2008. Et elles ne semblent pas décider à ralentir le rythme des développements. Une bonne idée, selon beaucoup de nos interlocuteurs !

Jean-Yves Bourgeois

© 2009 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus

MakeUp in NewYork tiendra sa 9e édition les 11-12 septembre 2019

Le seul événement de la côte Est exclusivement dédié à la formulation, à la production et au conditionnement du maquillage et des soins de la peau se tiendra au Center415, sur la 5ème avenue, au cœur de Manhattan, les 11 et 12 septembre 2019. MakeUp in NewYork 2019 accueillera plus de 110 exposants dans les domaines de la formulation, de (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
La rupture conventionnelle… la nouvelle démission ?

Catia Del Serra
La rupture conventionnelle… la nouvelle démission ?

Combien de salariés avons-nous vu défiler dans nos bureaux depuis la création de cette nouvelle forme de rupture du contrat de travail ? Des dizaines sans doute... Eh oui, volonté de se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle, de s’essayer à un projet à l’étranger, de s’occuper plus de sa famille, de faire tout simplement une pause (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer