Suivez-nous twitter facebook
Edition: Global
Cliquez ici pour recevoirnotre newsletter gratuite cliquez ici
Brèves

Produits pour bébés : l’inquiétude frappe les États-Unis et rebondit en Chine

La semaine dernière, l’association Campaign for Safe Cosmetics (CSC) annonçait que des tests en laboratoires avaient détecté la présence courante de formaldéhyde ou de 1,4-dioxane dans les produits de soin pour bébés. Le groupe de pression américain déclarait que ces deux substances étaient liées à des «  cancers et des allergies cutanées ».

Un premier lot de 48 produits avait été examiné pour détecter la présence de 1,4-dioxane et la présence de formaldéhyde avait été recherchée dans un second lot de 28 produits. Les résultats font apparaître la présence de formaldéhyde dans 23 produits testés sur 28 (82%) à des niveaux allant de 54 à 610 parties par million (ppm) alors que 32 produits sur 48 (67%) contiennent di 1,4-dioxane à des niveaux de 0,27 à 35 ppm.

Le CSC note que l’Union européenne interdit le 1,4-dioxane dans les cosmétiques, quelle qu’en soit la concentration. Il indique par ailleurs que deux des échantillons testés contenaient du formaldéhyde à un niveau (plus de 500 ppm) qui dans l’Union européenne impliquerait une mention d’avertissement. Le CSC en appelle donc à une réforme des politiques applicables aux cosmétiques « pour protéger le public, en particulier les bébés et les enfants, d’une exposition non-nécessaire à des substances toxiques ».

De son côté, le Conseil des produits de soin de la personne (Personal Care Products Council - PCPC), l’organe de l’industrie américaine de la beauté, a répondu que les allégations du CSC étaient «  manifestement fausses », en arguant du fait que « les niveaux de concentrations des deux substances peuvent être considérés comme des ‘traces’ ou bien comme extrêmement faibles, et bien en dessous des limites réglementaires ou des paliers de sécurité, et ne sont aucunement source de préoccupations sanitaires ».

L’inquiétude a rapidement rebondi en Chine quand Nonggongshan Supermarkets Corp, qui opère environ 3 500 commerces dans le sud de la Chine, a annoncé le retrait de tous les produits de soin pour bébés de la marque Johnson et Johnson, dans l’attente des résultats des analyses de la Food and Drug Administration de Shanghai.

Finalement, les autorités sanitaires ont blanchi les produits J&J en indiquant qu’elles n’avaient pas détecté de contamination par le formaldéhyde ou le 1,4-dioxane dans les 33 produits, dont 14 produits pour le bain, vendu vendus par la filiale à Shanghai du groupe.

Quelques mois plus tôt, les produits pour bébés s’étaient également trouvés sous les feux de l’actualité en France après les critiques de certains scientifiques sur leur contenu en substances potentiellement dangereuses.

Vincent Gallon

© 2009 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com
derniers articles
Focus
Clean Beauty in London se tiendra les 12 et 13 octobre 2020

Un nouveau salon dédié à la clean beauty à Londres

Nommé Clean Beauty in London, ce nouvel événement a pour objectif de rassembler sous un même toit des experts, des scientifiques, des fournisseurs, des marques, des influenceurs et des journalistes pour « construire l’avenir de la clean beauty ». Le salon, qui se tiendra les 12 et 13 octobre 2020 à The Brewery, un espace événementiel situé (...)

en savoir +
opportunités de carrière
Avis d’experts
L'Inde s'affirme comme le prochain géant de la beauté

Asia Cosme Lab
L’Inde s’affirme comme le prochain géant de la beauté

Grâce à une population jeune en croissance (première population de jeunes dans le monde), à l’émergence d’une vaste classe moyenne, et à un meilleur accès à Internet dans les zones urbaines et rurales, l’Inde s’apprête à devenir le prochain géant de la beauté après la Chine. Asia Cosme Lab immergé dans le fascinant marché indien, où tradition et (...)

en savoir +

Rubriques

Nous utilisons des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies
fermer